Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Allier : un coureur bourbonnais récolte 1200 euros pour l'association France Alzheimer

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Emile Amadon, professeur d'EPS dans l'Allier, a conclu son triple marathon, entamé vendredi, cet après-midi. Sa course, faite au profit de l'association France Alzheimer, lui a permis de récolter 1200 euros.

Défi réussi pour Emile Amadon
Défi réussi pour Emile Amadon - Emile Amadon

Vallon-en-Sully, France

Emile Amadon a réussi son pari. 130 kilomètres à travers l'Allier, entre Digoin et Vallon-en-Sully, au profit de l'association France Alzheimer. S'il s'est dit "satisfait" d'avoir pu se confronter à ses limites physiques, et avoir le moral à l'arrivée, il confie avoir "vu un peu noir sur la fin". La faute à une blessure au genou, qui l'a handicapé dès le cinquième kilomètre. "Mais avec le soutien des gens, de mes proches comme des inconnus, j'ai réussi à aller au bout", exprime-t-il.

"Je me suis vraiment dépassé pour faire face à la douleur. Ca a été compliqué, forcément, car le corps n'est pas fait pour courir 130 kilomètres" - Emile Amadon

A la clé, 1200 euros récoltés sur une cagnotte Leetchi, au profit de l'association France Alzheimer, qui va permettre de financer "une semaine de recherche", selon lui. Une belle récompense pour ce Bourbonnais, qui visait les 1000 euros, et dont le grand-père est touché par la maladie. Emile Amadon a même été "surpris de l'engouement créé sur les réseaux. C'était même un peu effrayant, car même si c'était super pour la cagnotte, quand on génère autant d'attente comme ça, il y a le stress de ne pas réussir. Donc je suis vraiment satisfait de l'avoir fait".

Ses proches ont assuré le suivi de sa performance sur la page Facebook "La Traversée de l'Allier"

Tout au long du parcours, il a aussi été agréablement surpris par le soutien des gens rencontrés sur la route. "J'ai même eu quelqu'un qui est venu me serrer la main et me donner de l'argent en direct, à Cosnes d'Allier. Au cours de la deuxième étape, un maire est aussi venu me voir, pour discuter avec moi. Beaucoup de rencontres, et de belles expériences à raconter pour l'avenir."

Désormais, pour le marathonien, c'est repos. Mais il espère susciter des vocations. "J'encourage tous ceux qui veulent se connaître et relever des défis en les associant à des bonnes causes. C'est quelque chose de satisfaisant et d'entier, à la fin".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu