Insolite

Annecy : la collecte des sapins de noël se fait grâce… aux chevaux

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu mercredi 6 janvier 2016 à 22:15

Casse-Cou et Hilton ramassent les sapins à Annecy.
Casse-Cou et Hilton ramassent les sapins à Annecy. © Radio France - Richard Vivion

Mercredi, Annecy a testé la collecte hippomobile ! Une remorque tractée par des chevaux a circulé dans les rues du centre ville pour ramasser les sapins de noël en fin de vie. A la fois, écologique et ludique.

Ils s’appellent Hilton et Casse-Cou. Ce sont deux magnifiques chevaux (des Franche Montagne) et ce mercredi ils étaient un peu les stars du centre ville annéciens. "C’est une bonne idée et c’est écologique" commente une mère de famille alors que sa fille admire les équidés. Cette collecte hippomobile c’est une idée de la communauté de l’agglomération d’Annecy. "Des chevaux tractant une remorque pour récupérer les sapins de noël, on expérimente le système" explique Gilles François, vice-président de la C2A.

REPORTAGE | Collecte hippomobile et écologique des sapins à Annecy

Reportage de Richard Vivion

Pour la directrice du service déchets de l’agglomération ce système est à la fois écologique et ludique. "Sur le centre ville d’Annecy on a une problématique sapin de noël, poursuit Valérie Laurent. Les gens sont peu motorisés et se retrouvent après les fêtes avec des sapins dont ils ne savent que faire. L’idée aujourd’hui c’est qu’ils soient valorisés sous forme de compost."

Une soixantaine de sapins de noël a été récupérée mercredi à Annecy.  - Radio France
Une soixantaine de sapins de noël a été récupérée mercredi à Annecy. © Radio France - Richard Vivion

Ce mercredi, une soixantaine de sapins a été récupérée. L’opération sera renouvelée dans le centre ville d’Annecy le 13 janvier prochain (inscription obligatoire au 04 50 33 02 12). L’attelage a été fourni par l’entreprise savoyarde Trialp. "Avec les chevaux on peut faire beaucoup de choses dans les centres villes" affirme le patron de cette société basée à Chambéry. Et selon Jean-Louis Hofbauer ce type de service est de plus en plus demandé.

En centre ville, on peut arroser des plantes, on peut ramasser du verre… on peut tout faire avec les chevaux » (Jean-Louis Hofbauer, Trialp)

Interview de Richard Vivion

Partager sur :