Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

EN IMAGES - Après dix jours au Groenland, des nouvelles du dessinateur Daniel Alexandre

Arrivé le 15 mai sur le bateau ATKA au Groenland, le dessinateur de bande dessinée Daniel Alexandre a commencé son travail de croquis. Jusqu'au 22 juin, il va témoigner en dessins du réchauffement climatique et de ses conséquences. De retour en Haute-Saône, il se donne un an pour réaliser une BD.

Paysage près du bateau ATKA
Paysage près du bateau ATKA - Daniel Alexandre

Le dessinateur Daniel Alexandre, qui signe ses BD sous le nom de "A. Dan", est arrivé le 15 mai dernier au Groenland. Depuis maintenant deux semaines il est à bord du voilier ATKA qui reçoit des scientifiques et artistes afin de sensibiliser à leur retour sur le réchauffement climatique.

Il raconte les premiers jours de son aventure. A son arrivée en mai, le voilier était encore prisonnier des glaces. Durant l'hiver, l'équipage laisse le navire amarré à la baie. "J'ai regagné ATKA alors qu'il était toujours amarré à sa baie", raconte Daniel Alexandre, "un peu caché à l'abri des regards et à 5 minutes de zodiac du village d'Oqaatsut, dans la même position que tout l'hiver où il s'est laissé prendre par la banquise".

Pendant huit jours, Daniel Alexandre a découvert la baie : mer sombre, montagnes anthracites, un endroit au bout du monde, sans eau courante ni électricité. Seule mode de locomotion, le zodiac pour arriver sur place, puis des kayaks (Qajaq en langue locale). Et surtout des jours interminables, sans nuit : aux pôles, à cette période de l'année, la lumière ne baisse jamais totalement, ce qui donne un sentiment plutôt féerique. Jusqu'à mi-août, le soleil est omniprésent, souvent rasant, il offre des lumières et contrastes puissants.

A son plus grand désespoir, Daniel Alexandre n'a pas encore pu approcher les autochtones, installés un peu plus loin sur les terres, mais il a commencé à dessiner le village.

Au pied d'un glacier gigantesque

Le 27 mai, le bateau a enfin largué ses amarres et l'équipage a vogué vers Ilulissat, plus grosse ville de 6000-7000 habitants où tout s'organise dans la région. L'occasion de faire les courses pour le ravitaillement, mais aussi et surtout d'approcher la baie de Jacobshavn (Jacobson), immense glacier classé à l'Unesco qui déverse sa langue énorme dans la mer de Disko. L'histoire dit que l'iceberg qui a coulé le Titanic au large de l'Amérique du nord vient d ici.

Dans son message envoyé depuis le voilier, Daniel Alexandre nous raconte : "Le glacier déverse des monstres de glace, des buildings blancs et bleus, des montagnes, des pyramides… il faut imaginer que ce que nous voyons émerger ne représente que 10% de son volume, le reste est sous les flots dans une mer, une soupe de glaçons plus ou moins gros".  

Daniel Alexandre poursuit son récit : "Ben, le capitaine du voilier approche ATKA au plus près. C'est risqué car si un pan s'écroule, le bateau ne pèsera pas lourd et, au mieux, devra subir le mini-tsunami provoqué par la chute. L'équipage à bord observe une falaise de glace de 40-50 m de haut que le bateau frôle, une immense paroi verticale ruisselante de sa fonte. ATKA, dont le mât culmine à 20 mètres, parait insignifiant à côté de ce géant de glace".

Une semaine dans une cabane en bois

Le voilier est parti en direction d'Ilulissat pour aller réceptionner une sculpture d'ours en métal réalisée par un sculpteur du Jura. Elle restera sur place pendant un an. Pendant ce temps, Daniel Alexandre reste sur place. Il occupe une cabane durant une semaine, située aux abords du village. 

Dessin de Daniel Alexandre - Aucun(e)
Dessin de Daniel Alexandre - Daniel Alexandre

Depuis ce "repaire" le dessinateur haut-saônois réalise des portraits de villageois, de chiens de traîneaux, de maisons, de cabanes, de paysages.

Dessin de Daniel Alexandre - Aucun(e)
Dessin de Daniel Alexandre - Daniel Alexandre
Dessin de Daniel Alexandre - Aucun(e)
Dessin de Daniel Alexandre - Daniel Alexandre
Dessin de Daniel Alexandre - Aucun(e)
Dessin de Daniel Alexandre - Daniel Alexandre