Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Frédéric Vaucamps de "Aux Merveilleux de Fred" ouvre une pizzeria à Bailleul

-
Par , France Bleu Nord
Bailleul, France

C'est l'un des plus grands succès culinaires de la région : aux Merveilleux de Fred. Le fondateur, Frédéric Vaucamps, a désormais une quarantaine de boutiques dans le monde, jusqu'à New York, Londres, et prochainement à Tokyo. Il vient d'ouvrir une pizzeria à Bailleul.

Le patron du Merveilleux de Fred, qui compte une quarantaine d'enseignes dans le monde, vient d'ouvrir une pizzéria à Bailleul. Un jeudi par mois, il offre la recette aux Restos du coeur.
Le patron du Merveilleux de Fred, qui compte une quarantaine d'enseignes dans le monde, vient d'ouvrir une pizzéria à Bailleul. Un jeudi par mois, il offre la recette aux Restos du coeur. © Radio France - Cécile Bidault

C'est un petit gars des Flandres connu partout dans le monde : Frédéric Vaucamps, patron des boutiques Les Merveilleux de Fred, est à l'origine de l'une des pâtisseries les plus célèbres du Nord. Il a commencé à vendre ses meringues à la crème aux gourmands en 1982, il y a 38 ans. Aujourd'hui, de Lille à New York, en passant par Paris, Londres, et bientôt à Tokyo, le Merveilleux se vend dans une quarantaine de boutiques dans le monde.

Le pâtissier vient de se lancer dans une nouvelle aventure. Le 15 janvier, il a ouvert une pizzeria à Bailleul, la ville où il habite. La Flandre, c'est sa terre, il y a passé toute son enfance, ses parents avaient une caravane au Mont Noir, à deux pas de là. Il a repris l'ancien café qui s'appelait "A la ville de Lille", et l'a rebaptisé "L'Excelsior", du nom d'une bière dont une publicité s'étalait sur la façade du café au début du XXe siècle.

Pour lui qui était déjà apprenti boulanger-pâtissier à l'âge de 14 ans, passer de la meringue à la pizza n'a rien d'étonnant : "C'est de la pâte et c'est mon métier : je veux qu'elle soit croustillante et légère, et surtout digeste".

Comme pour le Merveilleux, il garde sa recette secrète : "J'ai cherché pendant un an, je ne vais pas la donner à tout le monde !". Les produits sont locaux, autant que possible : "Je suis un défenseur de mon coin", assure Frédéric Vaucamps. Cinq personnes travaillent à l'Excelsior pour le moment, il espère en embaucher cinq de plus.

Jeudis du cœur

Tous les quatrièmes jeudis du mois, ce sont les jeudis du cœur à l'Excelsior. Une idée héritée de sa mère, qui tous les jeudis faisait table ouverte à la maison. Lui a repris l'idée chez lui, il invitait qui voulait, moyennant une participation financière, qui était versée aux Restos du cœur

Une fois par mois, donc, la recette de la pizzeria sera offerte à l'association. La première, c'est jeudi 23 janvier, au dîner. "J'estime que j'ai beaucoup de chance, donc je veux partager un peu", estime Frédéric Vaucamps. Une immense photo de Coluche est d'ailleurs affichée dans la cuisine du restaurant.

L'Excelsior, 2 rue d'Ypes à Bailleul.

ECOUTEZ : la belle histoire de Frédéric Vaucamps

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu