Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un historien sarthois démonte les "fake news" sur Jeanne d'Arc

mardi 17 avril 2018 à 17:38 Par Bertrand Hochet, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Maine et France Bleu

Le retour de la vraie Jeanne d'Arc qui n'aurait finalement pas été brûlée. La Jeanne d'Arc morte sur son bûcher et qui serait ressuscitée. A l'occasion des "12 heures de l'histoire", au Mans un spécialiste sarthois revient sur les rumeurs qui ont circulé après la mort de la "pucelle d'Orléans".

Image d'illustration de l'Historial Jeanne d'Arc, à Rouen
Image d'illustration de l'Historial Jeanne d'Arc, à Rouen © Maxppp - Vincent Isore

L'histoire est racontée par un enseignant sarthois, spécialiste du Moyen Age, à l'occasion des "12 heures de l'histoire", ce mardi, à l'Université du Mans. En 1440, une certaine Marie La Feronne se présente à l'évêque du Mans, détaille Vincent Corriol, maître de conférence en histoire médiévale à l'université du Maine : "une nouvelle Jeanne d'Arc, en quelque sorte, qui est envoyée à la cour du roi Charles VII. Elle aussi est démasquée. Pour la petite histoire, elle va terminer sa vie comme tenancière de bordel!"

Avec elle, au moins quatre fausses Jeanne d'Arc sont identifiées dans les 15 ans qui suivent sa mort sur le bûcher de Rouen. Le retour de la jeune femme est souvent jugé crédible, relève l'historien sarthois: "l'idée est de dire que ce n'était pas elle sur le bûcher. Ou alors qu'elle a bien brûlé mais qu'elle n'est pas vraiment morte car c'est une envoyée de Dieu. Or, Dieu a ressuscité son propre fils. Donc après tout pourquoi pas : Jeanne d'Arc peut bien revenir!"  

Même au Moyen Age, les rumeurs circulent rapidement   

Pendant ses quatre mois de procès pour hérésie, les Anglais font en sorte de ne laisser aucune échappatoire possible. Les cendres de Jeanne d'Arc sont dispersées dans la Seine. Autant d'éléments qui alimentent la rumeur, un peu de la même manière qu'aujourd'hui, même si les réseaux sociaux, bien sûr, accélèrent le rythme, explique Vincent Corriol: "au Moyen Age, l'information ne se transmet pas de la même manière mais elle circule assez rapidement : par des chansons, par des affiches qui sont placardées et lues publiquement, criées, colportées... Il y a déjà la formation d'une opinion publique et donc la propagation possible des rumeurs."   

Aujourd'hui encore, des théories de type complotiste sur Jeanne d'Arc  

Actuellement, il n'est plus question d'un retour de Jeanne d'Arc mais son histoire fascine toujours, constate Vincent Corriol, maître de conférence en histoire médiévale à l'université du Maine: "il existe toujours des théories un peu complotistes. Prenez par exemple des émissions comme celles de Franck Ferrand ou de Stéphane Bern. Tous les deux parlent du mystère de Jeanne d'Arc, de vérités cachées, ou de révélations qu'ils ont à faire. Je me demande bien lesquelles puisque précisément tout est parfaitement connu depuis le XIXème siècle!" Biographies ou romans, l'histoire de Jeanne d'Arc a inspiré plusieurs centaines d'ouvrages.