Insolite

Ardèche : un ours en peluche sauvé de la noyade par des pompiers et policiers !

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu mardi 14 février 2017 à 15:00

En Ardèche, des pompiers et des policiers ont sauvé de la noyade un ours en peluche,  dans le Rhône ce lundi, suite à une fausse alerte. (Illustration)
En Ardèche, des pompiers et des policiers ont sauvé de la noyade un ours en peluche, dans le Rhône ce lundi, suite à une fausse alerte. (Illustration) © Maxppp - Pascal Brocard

Un sauvetage hors du commun, dans le Rhône, entre Saint-Péray et Guilherand-Granges. Des sapeurs-pompiers et des policiers ont été mobilisés, ce lundi après-midi, pour sauver...un ours en peluche !

C'est un sauvetage hors du commun, dans le Rhône, entre Saint-Péray et Guilherand-Granges. Plusieurs sapeurs-pompiers et policiers ont été mobilisés ce lundi pour sauver...un ours en peluche ! Au départ, c'était une affaire prise très au sérieux par les agents.

Le "corps flottant" était un ours en peluche !

Ce lundi, une femme se promenait sur les berges, vers 15 h, lorsqu'elle a cru voir un homme se noyer. Elle a immédiatement appelé les pompiers qui ont prévenu les policiers de Guilherand-Granges. Une patrouille de trois agents est arrivée sur les berges pour enquêter, avec l'appui de la police municipale. Des policiers de Saint-Péray ont également été mobilisés.

Les sapeurs-pompiers de Saint-Péray et de Valence ont également participé à l'opération. Les sapeurs-pompiers de Valence sont allés sur le Rhône avec une embarcation de secours. Ils ont finalement découvert, non pas un "corps flottant" mais un grand ours en peluche qui portait un t-shirt.

De nombreux agents mobilisés pour cette fausse alerte

"C'est sûrement une mauvaise blague" explique les policiers de Guilegrand-Granges qui regrettent tout de même cette mobilisation pendant près d'une heure de plusieurs agents. "Lorsque nous sommes appelés pour une blague, nous ne sommes pas disponibles pour de vrais problèmes".

Le propriétaire de l'ours en peluche, lui, ne s'est pas encore fait connaître.