Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Armada 2019 à Rouen

Armada 2019 : la réplique de la statue de Liberté arrive à Rouen

Une réplique de la statue de la Liberté sera installée ce lundi matin sur les quais de Rouen, à l'occasion du trentième anniversaire de l'Armada. Cette statue en polyester, acquise par la ville de Barentin en 1969, a servi dans le film "Le cerveau" tourné par Gérard Oury dans le port du Havre.

La réplique de la statue de la Liberté retrouvera son rond-point habituel dès la fin de l'Armada.
La réplique de la statue de la Liberté retrouvera son rond-point habituel dès la fin de l'Armada. - Capture d'écran de la page Facebook Barentin actualités

Tout le monde connait cette scène du film "Le cerveau", dans laquelle Jean-Paul Belmondo se retrouve suspendu à la statue de la Liberté déversant des milliers de billets de banque au dessus du paquebot "France". La statue est l'une des vedettes, avec le normand Bourvil, du film de Gérard Oury, tourné en 1968 dans le port du Havre.

Cette réplique en polyester, de plus de 13 mètres de haut et de plus de trois tonnes, devait être détruite à l'issue du tournage. C'est le père de l'acteur principal, le sculpteur Paul Belmondo, qui l'a sauvée. A l'époque, il contacte son ami André Marie, le maire de Barentin au nord de Rouen et ancien Président du Conseil. André Marie a fait de sa ville un musée en plein air. De nombreuses statues sont disséminées au quatre coins de la commune. 

La statut de la Liberté offerte par Gaumont

La société Gaumont International accepte de faire don de la statue à la ville de Barentin. Elle arrive le 21 août 1969 mais ne trouvera sa place définitive qu'en 1990, au milieu du rond-point du centre commercial du Mesnil-Roux. Depuis, elle a subi plusieurs travaux de restauration et de consolidation. 

Dans les années 80, les ouvriers chargés de consolider la base de la vieille dame ont d'ailleurs fait une drôle de découverte : des centaines de faux billets, vestiges du tournage de la fameuse scène dans le port du Havre, étaient restés coincés dans le socle de la statue. 

Déposée le 4 avril dernier avec les plus grandes précautions, la statue doit être convoyée ce lundi matin et installée au bout du musoir à Rouen. Elle y restera jusqu'à la fin des festivités de l'Armada puis rejoindra son rond-point habituel à Barentin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu