Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PORTRAIT - Armure, casque à cornes: elle a passé des heures sur son costume de barbare pour le salon Normannia

Le salon Normannia se tient ce week-end des 15 et 16 février 2020 au parc expo de Rouen. Environ 10.000 visiteurs sont attendus sur le week-end au salon médiéval fantastique qui fête sa 4e édition. Parmi eux, de nombreux passionnés dont Laëtitia qui fabrique un costume de barbare depuis des mois.

Laëtitia peaufine un costume de barbare depuis plusieurs années.
Laëtitia peaufine un costume de barbare depuis plusieurs années. - Photo "costume" par Cidre et Dragon - photo casque par S. de F. - Radio France

Le salon Normannia se tient ce week-end des 15 et 16 février au parc expo de Rouen et est ouvert jusqu'à 18 heures ce dimanche avec stands d'artisans, manufacture de métaux, cuirs et céramique, chorégraphie de combats, musique médiévale, animations en tout genre... Nous avons rencontré Laëtitia, 26 ans, elle travaille à Rouen et a l'habitude des rassemblements comme Normannia. Elle peaufine un costume de barbare depuis plusieurs années. Pour elle, c'est une manière unique et différente de vivre ce salon médiéval fantastique.  

Armure, marteau, casque à cornes : la panoplie de Laëtitia est complète, mais attention, interdiction de parler de déguisement. "C'est un costume, pas un déguisement. Un déguisement tu vas l'acheter dans un magasin de farces et attrapes, un costume, c'est ton personnage." 

Des accessoires en fausse fourrure

Pour faire vivre son personnage, Laëtitia ne lésine pas. Côté portefeuille d'abord : son énorme marteau a été fait sur commande par un artisan pour 200 euros, son armure lui a coûté 300 euros. Mais l'argent ne suffit pas, il faut aussi consacrer du temps et pas mal d'imagination pour bricoler tout le reste. "J'ai plein d'accessoires en fausse fourrure que j'ai cousus moi-même à partir de plaids." 

"J'y ai passé deux mois tous les soirs en rentrant du travail".
"J'y ai passé deux mois tous les soirs en rentrant du travail". © Radio France - Simon de Faucompret

On passe inaperçu si on n'est pas costumé

Sa coiffe est aussi faite maison avec des cornes en plâtre, en fil de fer, un faux crâne en résine, des plumes, etc. : "J'y ai passé deux mois tous les soirs en rentrant du travail". Dans quel but se costume-t-on ainsi ? "On passe inaperçu si on n'est pas costumé", avec son costume de barbare, Laëtitia a le sentiment de "faire partie du décor du festival, c'est de la mise en scène".  

ÉCOUTEZ - Armure, casque à cornes: elle a passé des heures sur son costume de barbare pour le salon Normannia

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu