Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Arras : une opération de sauvetage délicate pour un essaim d'abeilles fugueuses

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Les badauds étaient nombreux pour immortaliser la scène : un essaim d'abeilles s'est formé sur la roue arrière d'un vélo, en plein centre ville d'Arras ce vendredi. Il a fallu qu'un apiculteur vienne le récupérer pour lui faire réintégrer une ruche spécialement conçue pour l'occasion.

La reine des abeilles avait trouvé refuge sur une roue de vélo en centre ville, entraînant avec elle des milliers de congénères
La reine des abeilles avait trouvé refuge sur une roue de vélo en centre ville, entraînant avec elle des milliers de congénères - Facebook

En quelques minutes seulement, des milliers d'abeilles se sont retrouvées agglutinées sur le pignon de la roue d'un vélo stationné en plein centre ville d'Arras ce vendredi. Un essaim provisoire qu'il a fallu évacuer pour éviter qu'il ne soit détruit.

Le phénomène est paraît-il fréquent au début du printemps, apparemment plus rare à l'approche du mois du juin. Quand, à la fin de l'hiver, la ruche devient trop petite pour contenir toute la colonie, la reine la plus âgée s'en va, emmenant avec elle une partie de ses congénères.

Un apiculteur appelé à la rescousse

C'est apparemment ce qui s'est produit ce vendredi en fin de matinée à Arras. La reine en question a sans doute quitté l'une des ruches installées sur le centre administratif, à quelques dizaines de mètres seulement de l'endroit où elle s'est posée sur la roue d'un vélo.

C'est un apiculteur arrageois, par ailleurs conseiller municipal récemment élu, Alexandre Cousin (EELV), qui a été appelé à la rescousse.

"Il s'agit d'un petit essaim provisoire", selon ce spécialiste qui compte entre 5.000 et 10.000 abeilles. Avec d'infinies précautions, Alexandre Cousin a invité la colonie à intégrer une petite ruche qu'il avait amenée avec lui pour l'occasion.

L'apiculteur avait apporté une petite ruche...
L'apiculteur avait apporté une petite ruche... - Régis Picart

L'apiculteur est appelé régulièrement pour gérer ces essaims provisoires. Les abeilles cherchent ensuite un lieu pour installer leur nouveau lieu de villégiature. "Elles peuvent par exemple décider de s'installer sur une cheminée." Si la cheminée est condamnée et qu'elle ne rejette plus de fumées, "je conseille en général de ne pas les déranger. Cela ne pose aucun problème, elles repartiront probablement ensuite, à la fin de la saison."

La petite ruche a ensuite été installée sur le site de la citadelle d'Arras où l'apiculteur a installé ses quartiers
La petite ruche a ensuite été installée sur le site de la citadelle d'Arras où l'apiculteur a installé ses quartiers - Régis Picart

Pour l'instant la petite ruche a été mise "au frais" dans la miellerie qu'Alexandre Cousin a installée sur le site de la Citadelle d'Arras. C'est là aussi qu'il a installé les ruches de Cit'abeille.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu