Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Atterrissage d'urgence à Toulouse : "un phénomène rare", affirme un ex-pilote

dimanche 3 mars 2019 à 20:40 Par Simon Cardona, France Bleu Occitanie et France Bleu

Un Airbus A319 qui faisait la liaison entre le Portugal et l'Autriche a été forcé d'atterrir en urgence à Toulouse samedi 2 mars. Le pare-brise du cockpit s'était fissuré.

C'est un airbus A319 de ce type qui faisait la liaison entre le Portugal et l'Autriche
C'est un airbus A319 de ce type qui faisait la liaison entre le Portugal et l'Autriche © Maxppp - Markus Mainka

Toulouse, France

Samedi 2 mars, le vol EW 5939 de la compagnie allemande Eurowings a dû réaliser une escale forcée à l'aéroport Toulouse-Blagnac. L'avion a été dérouté par "mesure de sécurité". Une vitre du cockpit s'était endommagée en entrant dans l'espace aérien français, pendant le vol entre Faro (Portugal) et Vienne (Autriche).

Un phénomène rare

"Ce n'est pas fréquent mais ça arrive de temps en temps, affirme Gérard Feldzer, ancien commandant de bord à Air France. Il faut savoir qu'un pare-brise d'avion est fait avec une couche externe et une couche interne. Une seule couche suffit pour résister. Mais on ne rigole pas avec ça, même pour une fissure, pour ne pas arriver à une dépressurisation explosive."

D'après le média autrichien AustrianWings, le commandant de bord a affirmé via radio que la fenêtre était "complètement détruite".

"Sur un avion anglais, il est arrivé que le pare-brise vole en éclat. Le commandant de bord a été aspiré et retenu par les pieds par l'équipage. C'est son copilote qui a terminé le vol en urgence, tandis que son supérieur avait la moitié du corps dehors. Un accident vraiment exceptionnel !" raconte Gérard Feldzer. 

Heureusement, le commandant de bord Tim Lancaster s'en était sorti avec quelques fractures, l'avion atterrissant en urgence à Southampton (Vol 5390 British Airways, 10 juin 1990). 

Ici, plus de peur que de mal pour les passagers. Personne n'a été blessé et tous les clients du vol ont pu rejoindre l'Autriche dans l'après-midi.