Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Au Mans, un atelier pour retaper des vélos vintage

lundi 8 octobre 2018 à 19:52 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Maine

Au Mans, un atelier pour retaper et customiser les vélos anciens a ouvert ses portes cet été. De quoi faire vivre la mode rétro même chez les cyclistes.

Mélanie Leroux s'est lancée dans la rénovation et la customisation des vélos vintage. Son atelier est le premier de ce type en Sarthe.
Mélanie Leroux s'est lancée dans la rénovation et la customisation des vélos vintage. Son atelier est le premier de ce type en Sarthe. © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Le Mans, France

Mélanie Leroux a installé son atelier au fond de son jardin. A l'intérieur, quatre vélos retapés, un autre entièrement désossé. "Il a fallu enlever la rouille et je vais changer quasiment toutes les pièces", explique la jeune femme de 28 ans. Depuis toute petite, elle se passionne pour les bicyclettes anciennes. Elle a choisi d'ouvrir "La Bicyclette de Graham", premier atelier de ce type en Sarthe, pour les remettre à neuf, mais aussi pour customiser des vélos urbains dits "fixie" ou "single speed".

Retrouver les pièces anciennes

Pour redonner leur éclat d'antan à des vélos qui ne se font plus depuis des années, encore faut-il retrouver les pièces d'origine. "Ça demande beaucoup de recherche, j'écume internet, les petites annonces, Emmaüs et les brocantes", explique Mélanie Leroux. Il a aussi fallu acheter les outils adaptés. Parfois, elle sollicite son métallurgiste pour recréer certaines pièces introuvables. Le look rétro passe aussi par la couleur : 

Le cuir marron a beaucoup de succès, ça donne un côté ancien. J'essaie aussi de trouver les peintures les plus proches possibles des originales quand la rouille est passée par là !

Un travail de fourmi, d'autant plus compliqué qu'il y a cinquante ou soixante ans, chaque artisan fabriquait ses propres modèles : "je retape en ce moment une bicyclette appelée 'randonneuse' typiquement mancelle, qu'on ne retrouve plus, indique Mélanie Leroux. _Il faut chercher des photos d'époque pour tenter de coller à l'esthétique originale_". Pas question de customiser à outrance, il s'agit surtout de "redonner de l'âme à des vieux vélos".

De quoi faire grimper les prix : il faut compter entre 600 et 900 euros pour restaurer un vélo ancien, et au moins 1.000 euros pour faire un vélo "urbain" sur mesure.

La nostalgie y compris chez les jeunes

Un supplément d'âme, c'est ce qui pousse les clients à venir dans l'atelier. Certains ont retrouvé un vélo rouillé dans un coin d'une maison familiale, précise Mélanie Leroux :  

Pouvoir reprendre le vieux vélo de son grand-père ou de son arrière grand-père, c'est ça qui a du charme !

Dans sa clientèle, des personnes de tous âges, mais "les jeunes sont plus intéressés par les fixies ou les single speed actuels à customiser pour leur donner un aspect vintage, indique-t-elle, ils aiment bien ne pas avoir quelque chose de très récent". Au cas par cas, Mélanie s'adapte à leurs demandes, pour changer la couleur des roues et des pédales, ou encore installer une dynamo et un système de frein à l'ancienne. Une esthétique épurée, avec un cadre de vélo sans aucun câble, où il faut pédaler en arrière pour s'arrêter : "ça plait beaucoup, il faut simplement ne pas avoir peur de tomber", plaisante Mélanie Leroux.