Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le retour des cloches de l'Abbatiale de Conques-en-Rouergue

mardi 23 octobre 2018 à 19:23 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

Trois mois presque jour pour jour après leur envol dans les airs pour partir en réparation, les trois cloches de l'Abbatiale Sainte-Foy reviennent en Aveyron par les airs encore une fois ce mercredi. L'opération débute à 08h30.

L'hélicoptère s'approchera tout près du monument pour déposer les cloches sur une plateforme
L'hélicoptère s'approchera tout près du monument pour déposer les cloches sur une plateforme © Radio France - Stéphanie Mora

Aveyron, France

Le retour des cloches à Conques-en-Rouergue en Aveyron! Le 18 juillet dernier, un hélicoptère a emporté une par une pour les déposer sur un camion direction les ateliers Bodet dans le Maine-et-Loire. Une société spécialiste de l'art campanaire (les cloches). Au total trois des quatre cloches de l'abbatiale ont été réparées pendant presque trois mois. La suite c'est Pierre Laporte campaniste chez Bodet qui nous la raconte : 

"La petite cloche (79 kilos) était fendue donc on avait pas la tonalité de la cloche, la moyenne datant du XVIe siècle (333 kilos) n'avait plus de battant d'origine et enfin la plus grosse (425 kilos) était fendue sur la partie haute et il y avait un risque de cassure et qu'un morceau tombe dans le clocher. Bodet les a ressoudé dans son four et aujourd'hui elles ont retrouvé leur solidité d'origine et peuvent reprendre du service pour des décennies voire des siècles pour le plus grand bonheur des frères et des habitants de Conques qui les auront pour Nöel"

L'enhumage plus périlleux que la dépose

L'opération qui débute ce mercredi 24 octobre à 8h30 est sans doute la plus sensible de toute la manœuvre. Il s'agit de réinstaller les trois cloches dans le clocher, cela s'appelle l'enhumage. Autant en juillet dernier, l'hélicoptère devait s'approcher à vide puis s'éloigner avec la cloche attachée pour la déposer sur le camion à l'entrée du village, autant l'inverse est plus difficile. L'affaire avait été menée en 15 minutes. "Là, il va falloir manoeuvrer avec précision pour déposer les cloches sur la plateforme à hauteur du clocher, explique Pierre Laporte de la maison Bodet. C'est une opération qui demande plus de délicatesse cela prendra plus de temps mais je ne me fais pas de soucis". La manœuvre est assurée avec la société Héli 12.