Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Aviation : deux Icaunais remportent le rallye Toulouse - Saint-Louis du Sénégal

-
Par , , France Bleu Auxerre

Deux Icaunais de l'aéroclub de Joigny ont remporté le rallye Toulouse - Saint-Louis du Sénégal. Une course mythique, sur les traces des grands noms de l'Aéropostale comme Saint-Exupéry ou Mermoz.

Les avions lors du départ du rallye à Toulouse le 15 septembre.
Les avions lors du départ du rallye à Toulouse le 15 septembre. © Maxppp - Frédéric Charmeux

Joigny, France

Le rallye Toulouse-Saint Louis du Sénégal, c'est le rallye aérien le plus ancien et le plus long, qui part sur les traces d'Antoine de Saint-Exupéry et de l'histoire de l'Aéropostale. En périple de 15 jours de vol, de 1000 kilomètres au-dessus de quatre pays : la France, l'Espagne, le Maroc et la Mauritanie. 

Nicolas Montagne-Ponsard et Jean-Marie Cazenave, deux Icaunais de aéro-club de Joigny, ont remporté ce rallye. Ils ont réalisé leur rêve. 

Il faut être un peu gamin, oui, mais pas fou (Jean-Marie)

Pourtant, les conditions difficiles de l'aventure pourraient en décourager plus d'un. Partir pour 15 jours, dans un petit avion, à deux, au-dessus de la mer ou du désert : il faut être fou non ? "Un peu gamin peut être, mais pas fou", assure Jean-Marie Cazenave. C'était la troisième participation de ce pilote, qui vole depuis plus de 30 ans sans jamais se lasser. "Si on apprend à piloter c'est pour voyager. Et voyager loin. Des paysages magnifiques et somptueux", poursuit le pilote. 

C'est Nicolas, l'autre pilote, qui lui a proposé d'y retourner : "Je suis tombé indirectement amoureux de ce rallye. Je l'ai tanné pendant deux ans et voilà".

Des conditions de vol exceptionnelles

Pourtant, ce rallye, c'était très loin d'être des vacances, même si Jean-Marie savait à peu près à quoi s'attendre : "on se dit qu'on va rencontrer des conditions de vol exceptionnelles, qui ne sont pas du tout les mêmes qu'ici. On peut tomber sur les vols avec une visibilité réduite, et des vols qui sont beaucoup plus long que ceux qu'on a l'habitude de faire. On a par exemple traversé le Maroc en presque une journée", se souvient le pilote.

Nicolas, lui, a découvert les difficultés de ce rallye : "Il faut rester concentré chaque jour. Les nuits sont courtes. On n'est jamais couché avant minuit et le levé est à 6h tous les matins, donc au bout de 15 jours, on est un peu sur les rotules ! Sans parler des conditions climatiques :  traverser la Mauritanie avec 40 degrés dans l'avion pendant deux ou trois heures, il faut tenir le choc." 

Déjà prêts à repartir tous les deux

Il y a eu des difficultés, donc, mais jamais entre eux. Même en vivant ensemble 7 jours sur 7 et 24h sur 24 : "Bien sur que le fait d'être ami facilite beaucoup les choses", explique l'un. "Ces 15 jours ont été magiques", ajoute l'autre. 

Et tous les deux sont déjà prêts à reposer 15 jours de congés pour le prochain voyage. 

Choix de la station

France Bleu