Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sur la base militaire d'Avord, l'armée dévoile ses fusils anti-drones

-
Par , France Bleu Berry

Un exercice de lutte anti-drone sur la base militaire d'Avord. Son escadron sol/air de défense aérienne est chargé de sécuriser la base mais aussi les grands rendez-vous nationaux : le prochain sera le défilé du 14 juillet à Paris.

L'armée dispose de deux types d'armes contre les drones de petite dimension
L'armée dispose de deux types d'armes contre les drones de petite dimension © Radio France - Michel Benoit

Si ses missiles peuvent parer à l'intrusion d'aéronefs de grande taille, l'escadron, depuis 2015, s'adapte à une autre menace : celle des drones, des engins plus petits qu'il a fallu apprendre à neutraliser. Pour se défendre contre cette menace nouvelle, l'armée utilise un brouilleur ou carrément un fusil à pompe pour les abattre. 

L'aéroscope permet de localiser le drone.
L'aéroscope permet de localiser le drone. © Radio France - Michel Benoit

Pour repérer l'intrus, un petit drone d'à peine une trentaine de centimètres comme on en trouve dans le commerce , les militaires utilisent des jumelles numériques, équipées de laser, mais aussi un aéroscope, une valise qui permet de visualiser la menace sur une carte... Une fois le risque localisé et identifié précisément,  le brouillage se fait avec un gros fusil de fabrication française, le Nérod FS qu'on pointe en direction du drone : " Ce fusil un peu particulier va brouiller la communication entre le drone et la commande du pilote " détaille le lieutenant David, chef de section sol air moyenne portée.  

L'escadron Sol/Air de défense aérienne de la base d'Avord dispose de tout un arsenal pour éviter l'intrusion de drones.
L'escadron Sol/Air de défense aérienne de la base d'Avord dispose de tout un arsenal pour éviter l'intrusion de drones. © Radio France - Michel Benoit

Les drones sont configurés par les fabricants pour se poser en cas de brouillage ou pour retourner jusqu'à leur pilote, ce qui permet alors de le localiser. Les militaires disposent aussi d'un fusil à pompe calibre 12 pour tirer sur le drone si la menace est plus forte. Encore faut-il localiser très précisément le drone et le voir : " Les brouilleurs sont efficaces puisqu'ils permettent d'agir à plusieurs centaines de mètres " précise le colonel Nicolas Pen, commandant de l'escadre sol air de défense aérienne d'Avord. " Lorsqu'on décide d'abattre le drone avec le fusil Benelli Nova (un fusil à pompe que l'on trouve dans le commerce, mais que l'armée a modifié en adaptant une rallonge de munitions) lorsqu'il s'avère plus menaçant, il est nécessaire de pouvoir le viser et de le voir. C'est plus compliqué. Plus c'est petit et plus c'est compliqué à détecter. C'est un premier défi à relever." 

Le drone, dont les commandes ont été brouillées, se pose tranquillement dans l'herbe
Le drone, dont les commandes ont été brouillées, se pose tranquillement dans l'herbe © Radio France - Michel Benoit

Des drones qui peuvent également attaquer en essaim...ou être miniaturisés à l'extrême. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess