Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ballon échoué dans les Vosges : le mystère élucidé !

Un habitant de Remoncourt dans les Vosges avait lancé un appel sur les réseaux sociaux pour retrouver l'expéditeur d'un mystérieux ballon trouvé sur son terrain. Il a enfin la réponse...

La ballon fugueur a parcouru 300 kilomètres avant de se poser sur le terrain de Cédric Barbier
La ballon fugueur a parcouru 300 kilomètres avant de se poser sur le terrain de Cédric Barbier - Cédric Barbier

Ce n'était pas un envoi volontaire. Cédric Barbier vient d'en avoir confirmation : le ballon trouvé sur son terrain n'a pas été lâché, il s'est échappé d'une fête en Allemagne. "Il était une fois une fête d'anniversaire pour les 18 ans d'une jeune Allemande, ses parents décident de décorer le lieu de la fête avec des ballons à hélium en forme de 1 et de 8, et y ajoutent des photos de la jeune fille et ses amis", raconte l'habitant de Remoncourt, heureux d'avoir le fin mot de l'histoire. 

300 kilomètres parcourus

"Voici un petit ballon fugueur en mal d'aventures, qui décide de voir du pays", poursuit le Vosgien amusé. Trois cents kilomètres plus tard, le ballon - sans doute séduit par la beauté de nos Vosges - termine son envolée fantastique sur son terrain. Une histoire qui a fasciné de nombreux internautes. L'appel lancé sur Facebook par Cédric Barbier  pour retrouver l'expéditeur a été relayé plus de 85.000 fois.

Il est maintenant temps de conclure ce joli conte : contacté par une amie de la famille à l'origine de la fugue, Cédric Barbier s'apprête à renvoyer les photos, accompagnées bien sûr d'un petit mot ! Il aurait préféré leur rendre en mains propres, "un plus joli épilogue" selon lui, mais les conditions sanitaires ne le permettent pas. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess