Insolite

À Beaune, le domaine Bouchard Père et Fils a de l'or sous les pieds

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne mardi 6 septembre 2016 à 19:01

Impossible de savoir à quoi correspond ce lot numéro 124.
Impossible de savoir à quoi correspond ce lot numéro 124. © Radio France - Marion Bargiacchi

La maison a fait une vente exceptionnelle de 900.000 euros samedi dernier à Hong Kong. Des enchères Christie's précédées d'un dîner de gala pour faire découvrir le terroir bourguignon aux acheteurs asiatiques amateurs de bons vins. Des bouteilles sorties d'une collection très particulières.

Parmi elles, une bouteille de Chambertin 1865 qui s'est vendue à 35219 €, devenant ainsi la bouteille de Bourgogne la plus chère au monde. Mais aussi, une bouteille de Montrachet vendue 22.658€ ou encore un Meursault 1846, la plus vieille bouteille du château, vendue 15.577$ ! La bouteille la plus récente datait de 2009. Chaque bouteille s'était vêtue d’une étiquette et d’une collerette rééditées à partir des originaux provenant des archives, certifiée authentique et présentée dans une caisse en chêne conçue sur-mesure spécialement pour la vente.

Cette bouteille de Chambertin a été vendue 35 219 € - Aucun(e)
Cette bouteille de Chambertin a été vendue 35 219 € - .

Un cru vieux de plusieurs siècles... mais qui se boit !

Cette collection s'accroit tous les ans : en effet, le domaine met de côté chaque année une partie des meilleures bouteilles représentative des 1er cru. Un cru qui doit rester buvable pour les acheteurs, avant tout amateurs de vins et non pas spéculateurs. "Tous les 25 à 30 ans, nos maîtres de chai, les équipes techniques rouvrent les bouteilles, goûtent les vins. Si certaines ont été bouleversées par le temps, elles sont écartées. On sacrifie une bouteille sur le lot pour remettre le vin à niveau puis on rebouche la bouteille." explique Gilles de Larouzière, le propriétaire du domaine. Ensuite, le cru se repose encore pendant 30 ans... et ainsi de suite.
Le savoir-faire se transmet depuis 1820 sur le domaine, qui comprend aujourd'hui 130 hectares en Bourgogne dont 12 hectares de grands crus et 74 hectares de premiers crus.

La cave du domaine s'apparente à une bibliothèque, une librairie de bouteilles. - Radio France
La cave du domaine s'apparente à une bibliothèque, une librairie de bouteilles. © Radio France - Marion Bargiacchi

Une collection réservée aux privilégiés

Le coeur de la collection est réservé "aux amateurs éclairés, il faut montrer patte blanche pour entrer ici" explique Gilles de Larouzière. Devant les lots, pas d’appellation, pas de date mais, comme pour la cote d'un livre, un numéro. "C'est un code pour conserver aussi le secret de cette cave." Ils sont une poignée à connaître le code. Mais de toutes façons, ici, tous les lots sont précieux.