Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Biarritz : trois bébés phoques soignés à l'Aquarium vont regagner leur milieu naturel

samedi 14 avril 2018 à 18:38 Par Amaia Cazenave et Valérie Menut, France Bleu Pays Basque

Il s'étaient échoués au mois de janvier sur les plages basco-landaises : trois bébés phoques gris recueillis dans le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz vont regagner leur milieu naturel le 19 avril depuis depuis l’Île Segal, en Bretagne.

Un des bébés échoués de nouveau en pleine forme
Un des bébés échoués de nouveau en pleine forme © Radio France - Aquarium

Biarritz, France

Baptisés Eleanor, Bixente et Mimi, les trois bébés phoques gris s'étaient échoués sur les plages basco-landaises au mois de janvier. Les tempêtes hivernales bouleversent en effet, l'équilibre de ces petits mammifères à peine sevrés et de tels échouages arrivent régulièrement. A bout de force, épuisés, ils avaient été recueillis dans le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz. A leur arrivée, ils ne pesaient qu’une quinzaine de kilos alors qu’ils auraient dû en peser le double.

Ayant récupéré toutes leurs forces, toutes leurs capacités, ils vont regagner leur milieu naturel le jeudi 19 avril à 16h depuis l’Île Segal, à 25km de Brest. Un lieu qui n'a pas été choisi au hasard : afin de leur éviter un long trajet retour, les soigneurs biarrots préfèrent les ramener au plus proche de leurs colonies en Bretagne. 

Avant d’être relâchés dans leur milieu naturel, les phoques seront marqués et bagués. Ils seront ainsi identifiables et les équipes scientifiques pourront étudier les façons dans les spécimens échoués se réintègrent dans leur milieu.