Insolite

À Bizanos, des riverains sont envahis par des insectes

Par Margaux Stive, France Bleu Béarn mardi 9 août 2016 à 18:48

Des centaines d'insectes viennent chaque soir dans les maisons
Des centaines d'insectes viennent chaque soir dans les maisons © Radio France - Margaux Stive

À Bizanos, depuis trois semaines, des riverains sont envahis par des insectes. Une sorte de coléoptère qui vient du champ de maïs voisin.

Pour Françoise et Raymond Luccioni, tous les matins depuis trois semaines c'est la même chose: une heure et demi de ménage pour se débarrasser des centaines d'insectes qui arrivent chez eux le soir. Comme chez plusieurs riverains des rues Saint-Léon et de la Cendrée. Des insectes qui viennent d'un champ de maïs voisin, exploité par le lycée agricole de Montardon.

Des insectes qui tombent sur la tête

Les insectes sortent à partir de 22h le soir, et sont partout. Dans la piscine, le jardin, sur les rideaux, dans la cave. "Ils nous tombent sur la tête", raconte même Raymond. De quoi gâcher les vacances de ce couple, qui est venu quelques semaines se  reposer chez leur fille. Chez les voisins même constat, le garage est couvert d'insectes, morts ou vivants. "Ils font des tâches marron sur le sol", se lamente Françoise. Des insectes de la taille d'un ongle, qui ne volent pas mais qui sentent fort, et qui sont attirés par la lumière et la fraîcheur des maisons. Ils ne seraient pas dangereux pour la santé.

Visite guidée de la maison de Raymond et Françoise, envahie par les insectes

Raymond Luccioni et la "récolte" de trois nuits d'invasion - Radio France
Raymond Luccioni et la "récolte" de trois nuits d'invasion © Radio France - Margaux Stive

La pratique du lycée Montardon mis en cause

Les insectes, des "ténébrions meuniers", viennent du champ de maïs, juste à côté. Un champ qui appartient au département, et qui est exploité par le lycée agricole de Montardon. Pour le maire de Bizanos, c'est la façon dont le lycée traite ces parcelles qui pose problème. André Arribes a fait  venir un huissier, qui a confirmé que le champ était bien la cause de l'invasion. Depuis il essaye, de contacter le conseil départemental et la direction du lycée. En vain. Selon le maire, le lycée fait preuve d'une attitude "'lamentable".

Le champs de maïs longe les maisons - Radio France
Le champs de maïs longe les maisons © Radio France - Margaux Stive

La maire de Bizanos est très remonté contre le lycée de Montardon

Le maire de Bizanos promet de sévir. S'il n'a pas rapidement une réponse, il compte saisir la justice