Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Bolbec is hype : la marque qui tord le cou aux préjugés

mardi 25 décembre 2018 à 18:25 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La commune de Seine-Maritime est moquée depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux. Ses habitants sont insultés et décrits comme consanguins. Pour redorer le blason de la ville, deux jeunes bolbécais ont créé une marque de vêtements aux messages humoristiques.

Joachim Leroux et Fabien Duclos ont créé leur marque en 2017. Ils ont vendu une cinquantaine de tee-shirts.
Joachim Leroux et Fabien Duclos ont créé leur marque en 2017. Ils ont vendu une cinquantaine de tee-shirts. - Photo transmise par Bolbec is hype

Bolbec, France

Non, Bolbec n'est pas une ville de cas sociaux et de consanguins ! Depuis plusieurs années, la commune de 12 000 habitants est régulièrement moquée, notamment sur les réseaux sociaux. Sur une page Facebook intitulée "A Bolbec, c'est légal", on pouvait lire une pluie d'insultes à l'encontre des habitants, accusés de tous les maux. La page a été fermée en 2014 suite à une plainte de la mairie. Plusieurs faits divers, comme l'affaire sordide d'un handicapé séquestré en janvier 2018, n'ont pas arrangé l'image de la ville.

Trop, c'est trop : il y a un an et demi, deux jeunes bolbécais ont décidé de prendre le contre-pied des préjugés. Ils ont créé une marque de vêtements baptisée "Bolbec is hype" : Bolbec, c'est cool !  Il y a du boulot parce que les stéréotypes sont coriaces : "Au collège, au lycée ou dans les études supérieures, quand on disait qu'on venait de Bolbec, il y avait des regards de dégoût dans la salle", soupire Joachim Leroux.

"Élever des poules à Bolbec is hype"

Lui et l'autre cofondateur Fabien Duclos ont 25 ans, et envie de montrer une autre image de leur ville : "On y a passé toute notre enfance, une bonne partie de notre jeunesse, on y passe encore de bons moments aujourd'hui, c'est vraiment une ville en pleine évolution et totalement dans l'air du temps, dynamique, où il fait bon vivre. Elle est riche d'associations, de savoir-faire et d'un passé textile."

Quoi de mieux qu'une marque de vêtements pour faire un clin d’œil à ce patrimoine historique, et tordre le cou aux préjugés ? "On a mis en ligne plusieurs tee-shirts avec des messages comiques, en remplaçant "partir en vacances à la Baule" par "Bolbec" par exemple !"

Le maire de la commune, Dominique Metot, a reçu l'un des cofondateurs en janvier et se dit prêt à soutenir leur projet. Pour l'instant, la marque n'en est qu'à ses débuts, surtout que Fabien et Joachim y travaillent en parallèle de leur activité professionnelle (consultant pour l'un, vendeur pour l'autre). Les statuts de l'entreprise, probablement une SCOP, une structure coopérative, sont encore en cours d'écriture. Une cinquantaine de tee-shirts ont déjà été vendus sur internet. Seul hic : actuellement, ils sont produits en Chine mais l'objectif rêvé à long terme est de mettre en place une production locale made in Bolbec.

"Contre les stéréotypes, on met des messages comiques" - Joachim Leroux, cofondateur de la marque