Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : une messe de Noël... sous le chapiteau du cirque

-
Par , France Bleu Gironde

Pour la sixième année consécutive, le cirque Arlette Gruss organisait sous son chapiteau de la place des Quinconces sa messe de Noël, ce dimanche soir. Dont les fidèles ont apprécié la chaleur... Et où tout le monde a pu voir quelques invités surprise.

Les éléphants ont été très appréciés par le public.
Les éléphants ont été très appréciés par le public. © Radio France - Thomas Coignac

La messe s'était pourtant déroulée comme un office classique, comme il y en a eu des milliers ce dimanche soir, partout en Gironde et en France. Mais avant de souhaiter pour la dernière fois un "Joyeux Noël" à tous, le curé a appelé ses quelques invités surprise. Sont alors entrés sur la piste du cirque Arlette Gruss ses pensionnaires habituels, à savoir chameaux, zèbres, et surtout éléphants. 

Les pensionnaires habituels du cirque.
Les pensionnaires habituels du cirque. © Radio France - Thomas Coignac

A l'origine de cette idée saugrenue, Gilbert Gruss, fils d'Arlette Gruss, et directeur du cirque éponyme : "C'est ma mère qui avait lancé l'idée il y a longtemps, alors on l'a de nouveau mise en place, explique-t-il. On est habitué à célébrer des messes à Pâques, à l'Ascension, dans les villes où on se trouve. Et il nous manquait Noël à Bordeaux". Lancée il y a cinq ans ans devant 30 spectateurs, la messe de Noël a attiré cette année 1 800 fidèles, obligeant le cirque à refuser du monde, et drainant une immense queue sur toute la place des Quinconces. 

Je l'ai pris comme un bizutage, sourit le curé

Pour célébrer l'office, le père Samuel Volta, curé de la paroisse Notre-Dame de Bordeaux. Qui avoue, avant de monter sur scène comme une rock star, un peu d'appréhension : "Je suis curé de la paroisse depuis peu, et quand on m'a dit qu'il fallait célébrer la messe de Noël avec des éléphants, je l'ai pris commune un bizutage, ou un rite initiatique, sourit-il. J'espère qu'il y a sous le chapiteau de nombreuses personnes qui ne seraient pas venus à une messe de minuit classique". On a même cru l'entendre s'exclamer "Doux Jésus !", lorsque la piste a été envahie d'éléphants. 

En tout cas, cette cathédrale improvisée aura probablement réuni bien plus de personnes que la moyenne des messes de Noël. Et si tous les rites classiques de la messe, comme l'eucharistie, ont été respectés, certains avaient fait le déplacement pour des animaux que l'on ne voit pas dans une cathédrale. "Ni même dans une crèche", rit Alain, qui est reparti heureux de sa soirée. 

Le père Volta a été surpris par quelques éléphants.
Le père Volta a été surpris par quelques éléphants. © Radio France - Thomas Coignac
Le chapiteau était bien rempli.
Le chapiteau était bien rempli. © Radio France - Thomas Coignac
Les fidèles ont apprécié une ambiance peut-être plus chaleureuse qu'à l'église.
Les fidèles ont apprécié une ambiance peut-être plus chaleureuse qu'à l'église. © Radio France - Thomas Coignac
Choix de la station

À venir dansDanssecondess