Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : trois tours des années 70, foudroyées ce dimanche

-
Par , France Bleu Berry

La préparation a commencé en novembre pour une opération qui ne durera que quelques secondes : trois tours du quartier du Moulon, à Bourges seront foudroyées ce dimanche à 11H00. 202 logements réduits en poussières. Un périmètre de sécurité de 200 mètres autour des bâtiments a été établi.

Les tours du Grand Meaulnes à Bourges, vont laisser place à 35.000 tonnes de gravats.
Les tours du Grand Meaulnes à Bourges, vont laisser place à 35.000 tonnes de gravats. © Radio France - Michel Benoit

Les habitants commenceront à évacuer à 7H00 ce dimanche pour réintégrer leurs logements vers 13h00. 800 personnes sont concernées. Ceux qui n'auront pas de solution, seront accueillis dans un gymnase de Bourges. Une soixantaine de policiers sont mobilisés. Les tours vont tomber en une dizaine de secondes

Trois explosifs et différentes mèches sont utilisés.
Trois explosifs et différentes mèches sont utilisés. © Radio France - Michel Benoit

Trois explosifs différents, 876 kilos au total. Chaque tour s'écroulera en trois secondes avec un décalage de deux secondes pour la mise à feu de chaque bâtiment. Les explosifs sont répartis dans 1.100 trous par tour, sur quatre étages. Il ne reste que 60 % des murs porteurs : " Quand la deuxième tour va partir, la première aura déjà commencé à tomber de deux étages " précise Jérôme Pécon, artificier chez Ginger Deléo, maitre d'oeuvre. " On verra l'effondrement des deux premières mais quand la troisième va commencer à tomber, le nuage de poussières sera quand même important. Et cela malgré le système d'atténuation puisqu'il y a 129 piscines disposées autour des bâtiments. Elles contiennent de l'explosif  pour projeter un nuage d'eau qui va monter à une quarantaine de mètres et qui va capter un maximum de poussière. Le plus impactant, c'est l'effet pompe. En tombant, chaque tour chasse un volume d'air et il y a des projections de gravats. C'est pour cela que l'on met des protections, des merlots et des container en protection."

De l'explosif est introduit dans les murs grâce à des trous profonds. Des bâches sont disposées pour limiter les projections.
De l'explosif est introduit dans les murs grâce à des trous profonds. Des bâches sont disposées pour limiter les projections. © Radio France - Michel Benoit

Avant de partir de chez eux, les habitants devront fermer fenêtres et volets et pour éviter des bris liés à des éclats... cette dame a tout prévu pour que sa mère de 89 ans ne soit pas ennuyée : " C'est sûr, elle un peu tracassée et se demande dans quel état, elle va retrouver sa maison. On est à une centaine de mètres seulement. J'essaie de la rassurer et on passera la prendre dès samedi soir pour qu'elle ne soit pas ennuyée dimanche matin." 

Les artificiers placent les derniers dispositifs de mise à feu.
Les artificiers placent les derniers dispositifs de mise à feu. © Radio France - Michel Benoit

Un autre riverain s'inquiète de la poussière que l'effondrement va générer : " Ils ont bien dit de fermer les fenêtres et les volets pour diminuer les infiltrations ou protéger les vitres, mais je crois qu'on devra faire un grand nettoyage après. Ca va quand même être impressionnant." 

Le quartier sera bouclé à partir de 7H00
Le quartier sera bouclé à partir de 7H00 © Radio France - Michel Benoit

Seules deux personnes atteintes de lourdes pathologies pourront rester à leurs domiciles. Pour les autres, réveil aux aurores : " On va commencer l'évacuation à 7H00. C'est pas terrible pour un dimanche de fête des mères  " reconnait Valérie Chesneau. C'est elle qui a supervisé le recensement : " Le périmètre concerne 800 habitants. La moitié a préféré partir ailleurs. Il faudra évacuer 400 personnes et 200, qui n'ont aucune solution de repli, seront accueillies dans un gymanse de la ville. On prévoit deux heures pour embarquer les personnes dans des autobus. A 9H00, cela doit être terminé pour que l'entreprise puisse procéder aux derniers actes techniques précédant la mise à feu." 

Les voitures devront également être évacuées
Les voitures devront également être évacuées © Radio France - Michel Benoit

L'explosion est prévue à 11H00. Les techniciens ne laissent rien au hasard. " Ce matin, un oiseau s'est posé sur une ligne et l'a cassée. Cela peut bloquer une explosion, mais on peut le détecter tout de suite, grâce à l'informatique " rassure Jérôme Pécon. " Normalement, il ne devrait pas y avoir de retard." L'effondrement des tours sera à suivre en direct sur le site de Val de Berry et la page facebook du bailleur social.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess