Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : une PME fabrique un crochet anti Covid

-
Par , France Bleu Berry

Alors que la circulation du Covid 19 semble repartir à la hausse en France, tous les gestes de prévention sont les bienvenus. Ainsi, chez Enedis, les 2.000 agents de la région Centre Val de Loire, vont être équipés d'un crochet qui leur permet de ne plus toucher les poignées de porte avec la main.

Le crochet "attrape-porte" mis au point chez Enedis Centre Val de Loire
Le crochet "attrape-porte" mis au point chez Enedis Centre Val de Loire - Enedis

C'est une idée d'un agent Enedis de Tours. Mis au point en interne, ce crochet a ensuite été amélioré et mis en production par une société de Bourges, spécialisée en plasturgie et caoutchouc : standard Gum.  Ce crochet mesure une bonne dizaine de centimètres. On peut le glisser dans sa poche et donc l'avoir toujours sur soi : " Vous arrivez au travail, vous avez un digicode à passer, une porte à ouvrir, puis celle de votre bureau éventuellement, précise Guillaume Fremondeau, directeur territorial chez Enedis. Dans la journée, vous allez au toilettes, vous ouvrez ou fermez peut-être les fenêtres. Ce crochet permet d'aborder toutes ces situations et donc de faire barrière à la contagion du Covid, puisque votre main ne saisit plus la poignée. On est parti de l'idée d'un agent grâce à nos imprimantes 3D et on l'a améliorée. On a ajouté des ergots pour taper les touches du digicode, et placé une garde pour protéger davantage la main." 

Pascal Lobry, directeur commercial chez Standard Gum à Bourges et Guillaume Frémondeau, directeur territorial Enedis
Pascal Lobry, directeur commercial chez Standard Gum à Bourges et Guillaume Frémondeau, directeur territorial Enedis - Enedis

Standard Gum, une PME d'une quarantaine de personnes à Bourges a fabriqué le moule et lancé la série de 2.000 crochets, dans un matériau plastique résistant : " _La forme au niveau du moule est assez complexe parce qu'il y a pas mal de choses sur ce crochet, mais ce n'était pas une difficulté pour nos bureaux d'études, précise Pascal Lobry, directeur commercial chez Standard Gum . On utilise un matériau plastique qu'on connaît bien, très robuste. On est connu pour notre réactivité. Ce genre de projet tombe à pic et on est très satisfait même s'il en faudrait plus. Cela reste une petite quantité. C'est un produit durable. On espère que cela va essaimer sur d'autres régions."  _Chaque crochet revient à environ 1,5 euro (hors coût de fabrication du moule) . L'idée est remontée chez Enedis à Paris pour une éventuelle diffusion nationale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess