Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Elle a testé la vie sur Mars : la Bretonne Valentine Bourgeois est rentrée de mission

Valentine Bourgeois, une jeune Ploemeuroise, a expérimenté la vie sur Mars lors d'une mission de 3 semaines aux Etats-Unis. Elle rentre enthousiaste de son voyage simulé sur la planète rouge.

Valentine (à droite sur la photo) et deux de ses coéquipiers du "crew 263" Valentine (à droite sur la photo) et deux de ses coéquipiers du "crew 263"
Valentine (à droite sur la photo) et deux de ses coéquipiers du "crew 263" - Club Mars Isae-Supaero

Elle vient de passer trois semaines sur Mars. Trois semaines sans téléphone, sans internet, au cœur du désert de l'Utah aux Etats-Unis avec 6 autres "martionautes". Une simulation plus vraie que nature pour Valentine Bourgeois, Bretonne de 21 ans originaire de Ploemeur dans le Morbihan et étudiante à  l'Insae Supaéro, l'école de Toulouse spécialisée en ingénierie aéronautique et spatiale, là où a été formé un certain Thomas Pesquet. L'objectif du séjour : s'assurer de la plus-value d'une présence de l'Homme sur Mars.

Publicité
Logo France Bleu

"C'est un lieu qui a été imaginé comme une base martienne telle qu'elle pourrait être une fois que les humains se seront installés, explique la jeune femme. Comme on est coupés du monde, on a très rapidement la sensation d'avoir quitté la planète Terre". D'autant que les paysages de l'Utah se prêtent parfaitement à l'expérience. "C'est un milieu géologiquement très proche de Mars", confirme l'étudiante

Un emploi du temps minuté

Alors, c'est comment la vie sur Mars ? "C'est très calme. Il y a une routine qui s'installe c'est très agréable". D'ailleurs le retour à la réalité s'avère délicat pour la jeune femme qui a commencé un stage ce lundi. "C'est mon premier jour sur Terre et je me sens complètement débordée", sourit-elle. Il faut dire que, là-bas, les journées des apprentis astronautes étaient minutées. Réveil à 6h40, sport, petit-déjeuner, tests cognitifs, sorties extra véhiculaires et protocoles à respecter. "On devait faire des rapports quotidiens sur l'état de la station, sur l'état de santé des astronautes, un résumé de nos journées, des choses qui seront bien présentes dans la vie des martionautes", détaille t-elle.  

Pendant leur séjour, les 7 étudiants se sont livrés à un certain nombre de tests scientifiques.  Réalité augmentée, sorties en scaphandre, analyses géologiques grâce à un pistolet laser : des expériences passionnantes pour la jeune femme. Mais franchira-t-elle le pas si le voyage jusqu'à la planète rouge devient possible ? Valentine s'interroge : "Cela dépend un peu des conditions de retour. Pour l'instant, on ne sait pas ramener quoi que ce soit, pas même un échantillon ... alors un humain, on en est encore loin ! ". Et puis il y a la question de la nourriture. Après 3 semaines de repas lyophilisés,  les 7 martionautes ne rêvaient que d'une chose : un bon burger et des frites dévorés dès leur sortie à 25 kilomètres de la station. 

Publicité
Logo France Bleu