Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Brignoud : la petite-nièce d'une Grenobloise, morte en déportation en 45, part à la recherche de son histoire

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu Cotentin
Brignoud, France

C'est une véritable enquête policière que mène Peggy Cochat sur sa grand-tante, Madeleine Cochat, qui fut arrêtée le 23 mars 44 par la Gestapo avec d'autres résistants dans un restaurant de Brignoud et qui est morte en déportation en mai 45 du typhus.

Peggy Cochat veut savoir pourquoi sa grand-tante Madelein, qu'elle n'a pas connue, a été arrêtée par la Gestapo en mars 44 à Brignoud
Peggy Cochat veut savoir pourquoi sa grand-tante Madelein, qu'elle n'a pas connue, a été arrêtée par la Gestapo en mars 44 à Brignoud © Radio France - Véronique Pueyo

Peggy Cochat, une enseignante qui vit dans la baie du Mont Saint-Michel mais dont les proches sont restés en Isère, s'est prise de passion pour un épisode familial occulté depuis plus de 75 ans. Elle veut connaitre la vérité sur ce qui est arrivé à Madeleine Cochat et à travers l'histoire d'une femme, elle veut faire revivre l'Histoire, avec un grand H. "Je l'avais imaginée en infirmière, soignant des résistants blessés, dans le maquis de l'Oisans. Mais ce n'était pas tout à fait cela !"

Madeleine Cochat, morte du typhus à 24 ans, à Bergen-Belsen, était mariée et maman d'une petite fille de 4 ans, quand elle a été déportée - Aucun(e)
Madeleine Cochat, morte du typhus à 24 ans, à Bergen-Belsen, était mariée et maman d'une petite fille de 4 ans, quand elle a été déportée -

Depuis qu'elle est enfant, Peggy Cochat entend parler de sa grand-tante, Madeleine, la sœur de son grand-père paternel, qui est morte à 24 ans, du typhus, en déportation dans le camp de Bergen-Belsen, le 11 mai 1945. Une disparition nimbée de mystère, car on ne savait pas pourquoi Madeleine avait été arrêtée, ce jour-là, à midi, avec 7 résistants isérois, dont le martinérois Marius Didier Roudon, dans l’Hôtel des Voyageurs de Brignoud. 

Que s'est-il passé ce 23 mars 1944 à Brignoud ?

Était-elle résistante, agent de liaison ? Ont-ils été dénoncés et par qui ? Peggy Cochat a fait des recherches et avance des faits précis et vérifiés : "On sait qu'elle avait donné rendez-vous à deux personnes à Grenoble et qu'ensemble, elles se sont rendues à l'hôtel-restaurant  de Brignoud, où les attendaient d'autres personnes. Elles devaient préparer une opération de résistance, quand la Gestapo a débarqué. Elle a perquisitionné l'hôtel, embarqué tout le monde. Seules deux personnes ont été relâchées. Mais Madeleine et les autres ont été déportées. Un seul est revenu, mais, très affaibli, il est mort deux mois après, à Saint Hilaire du Touvet"

L'Hotel des Voyageurs a été détruit, c'est aujourd'hui une place

Grâce à internet, Peggy a rencontré René Rastelli, un habitant de Brignoud qui, sur Facebook, publie des photos anciennes de la commune. "Il fallait que je rencontre cet homme !" explique  Peggy. "L'hôtel qui était tenu par Emile Jalut a été incendié après guerre, puis reconstruit avant d'être détruit dans les années 80. C'est aujourd'hui une place. Mais à Brignoud, personne ne se souvient de cette arrestation."

L'arrière-grand-père de Peggy a recherché longtemps sa fille disparue. Un jour il a reçu une lettre d'une co-détenue, lui apprenant que madeleine était morte dans ses bras, du typhus, quelques jours après la libération du camp par les Alliés et qu'un soldat anglais les avait filmées. L'arrière-grand-père de Peggy a toujours affirmé l'avoir reconnue ensuite sur des images d'actualités qu'on diffusait à l’époque au cinéma, avant le film. 

Peggy a retrouvé des images de Madeleine, mourante, tournées après la libération du camp de Bergen-Belsen

Peggy a recherché ces images dans les archives de l'INA et elle les a retrouvées. Incroyable ! elle nous raconte :" J'ai regardé toutes les images de ce jour-là et j'ai retrouvé Madeleine, agonisante sur sa paillasse, dont le visage, émacié, est filmé par ce soldat. C'est très émouvant. Son père avait raison !"

Madeleine Cochat, sous ses airs élégants de mère de famille sans histoire, était-elle en fait résistante ou agent de liaison ? - Radio France
Madeleine Cochat, sous ses airs élégants de mère de famille sans histoire, était-elle en fait résistante ou agent de liaison ? © Radio France -

Ecrire l'histoire de Madeleine, elle qui n'a jamais eu de sépulture

Peggy espère écrire un livre sur l'histoire de Madeleine, qui sera destiné à sa famille, pour honorer la mémoire de cette grand-tante, une jeune femme élégante qui n'a jamais eu de sépulture et dont la fille unique, Mireille, est aujourd'hui âgée de 80 ans

Ecoutez le témoignage de Peggy Cochat, lancée à la recherche de l'histoire de Madeleine, sa grand-tante

Si vous avez connu Madeleine Cochat ou si vous avez des informations concernant l'arrestation du 23 mars 44, à Brignoud, Peggy Cochat est évidemment preneuse. Vous pouvez passer par France Bleu Isère, nous transmettrons !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu