Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : Le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

Bures n'est pas Bure et tient à le faire savoir !

jeudi 11 avril 2019 à 18:36 Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine

Le village de Bures, en Meurthe-et-Moselle, lance une campagne de communication pour se démarquer de sa quasi homonyme meusienne, connue pour son projet de centre d'enfouissement des déchets radioactifs. L'ANDRA a accepté de financer cette campagne.

La ville de Bures aimerait attirer des touristes sur sa base de loisirs
La ville de Bures aimerait attirer des touristes sur sa base de loisirs © Radio France - Angeline Demuynck

Bures, village de 70 habitants, adossé à l'étang de Parroy dans le Lunévillois. Une localité tranquille qui propose des activités nautiques et des hébergements. Seulement voilà : les touristes ont tendance à la confondre avec sa quasi homonyme, Bure en Meuse, destinée à accueillir, dans les années qui viennent, un centre d'enfouissement des déchets nucléaires

"On a cette chance, dans une commune de 70 habitants, de bénéficier d'un atout touristique avec la base de loisirs, la zone protégée, l'observatoire des oiseaux, énumère le maire Michel Marchal. On peut donc espérer une fréquentation touristique intéressante. Encore faut-il que les gens connaissent le site". 

Car de nombreux curieux confondent Bures et Bure. "Je ne dis pas que c'est un gros handicap mais c'est quand même une réflexion qu'on entend fréquemment", constate l'élu. 

La commune a donc décidé de lancer une grande campagne de communication dans le Lunévillois et à Nancy. Coût estimé : 20 000 euros. Un gros chèque pour une bourgade dont le budget annuel ne dépasse pas 90 000 euros. 

Participation financière de l'Andra

L'ANDRA, l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs, qui gère le projet Cigéo en Meuse, a accepté de participer financièrement à cette campagne. "D'habitude nous finançons des projets proches de nos sites, mais là nous avons entendu et accepté la demande du maire de Bures", explique Dominique Mer, porte-parole du site meusien de Bure. L'Agence a offert 3 000 euros pour cette campagne d'image de (l'autre) Bures.

Dominique Mer, porte-parole du site ANDRA de Bure