Insolite

Canicule : des locataires privés d'eau courante à Beaune

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne jeudi 25 août 2016 à 19:09

Les beaunois étaient obligés de se servir de l'eau dans la rivière de la Bouzaize.
Les beaunois étaient obligés de se servir de l'eau dans la rivière de la Bouzaize. © Radio France - Marion Bargiacchi

Alors que la canicule continue de nous faire transpirer dans 43 départements... certains sont privés d'eau. C'est le cas des locataires de sept appartements beaunois au sud-est de Dijon. Leur propriétaire leur a coupé le robinet depuis le 27 juillet.

Le propriétaire n'avait pas installé de compteur indépendant dans cette immeuble et n'éditait aucune facture depuis 17 ans, bien que le syndic le réclame. Aujourd'hui, il demande 30.000€ aux locataires de ces appartements à Beaune, mais ils refusent de payer, car impossible de savoir qui consomme quoi en l'absence de compteur d'eau indépendant. Leur propriétaire leur a coupé le robinet depuis le 27 juillet.

Retour vers la rivière

Aujourd'hui, les habitants ont dû trouver des alternatives pour vivre, comme l'explique Françoise :

Françoise explique comment les locataires vivent sans eau.

"On va à la rivière qui est juste derrière pour prendre de l'eau pour les toilettes, faire la vaisselle, et puis pour se laver... et pour le linge on va aux laveries, détaille Françoise. C'est très difficile oui. On a des bouteilles d'eau qu'on va chercher au parc de la Bouzaize parce qu'il y a une fontaine publique. Certains ont recours aux amis, à la famille. Il y a des gens qui ont des enfants dont un bébé, il y a une octogénaire qui est ici..."

Déblocage imminent ?

Mais bonne nouvelle, l'adjoint au maire leur a passé un coup de téléphone : un comptoir indépendant sera installé demain et l'eau devrait être de retour rapidement. Alain Suguenot, le maire de Beaune, a pris le problème en main, même s'il ne relève pas de sa compétence : "On avait pris les devants notamment pour la personne âgée. En tant que président du CCAS, je m'étais débrouillé pour que déjà, depuis plusieurs jours, qu'à travers mes services, elle puisse être reçue par l'antenne médicale où elle va tous les jours prendre sa douche. Mais le vrai problème est un problème de droit privé invraisemblable. Le problème sera réglé mais c'est tout de même surprenant que ce soit la collectivité locale que je représente qui doivent intervenir dans des conflits de droit privé."

Alain Suguenot, maire de Beaune, a géré le problème en amont.

Partager sur :