Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Carnet rose : naissance de quadruplés à Strasbourg

Une nouvelle en forme de bouffée d'oxygène, en pleine épidémie de coronavirus : une maman originaire de Bischheim (Bas-Rhin) a donné naissance à des quadruplés à Strasbourg.

Une maman a mis au monde des quadruplés à Strasbourg
Une maman a mis au monde des quadruplés à Strasbourg © Maxppp - Pierre Heckler

"C'est exceptionnel ! De mémoire, en vingt ans, c'est seulement mon deuxième cas de quadruplés." C'est avec enthousiasme que Philippe Deruelle, chef de pôle des maternités des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, nous raconte l'arrivée de quatre petits bébés, le 21 mars dernier : deux filles, Nereïa et Tïana, et deux garçons, Waïat et Naël. Ils sont nés prématurés, après seulement six mois de grossesse, "mais aux dernières nouvelles, ils vont très bien", souligne le médecin. Leur mère, originaire de Bischheim (Bas-Rhin) se porte bien également.

"Une bouffée d'air frais", selon le Pr Philippe Deruelle, des Hôpitaux universitaires de Strasbourg

Cet accouchement exceptionnel, en pleine épidémie de coronavirus, a fait l'effet d'une bouffée d'air frais au pôle des maternités. "Mais en même temps, ça s'est passé au moment même où la vague de Covid-19 nous arrivait à Strasbourg, raconte Philippe Deruelle. Sur le coup, on s'est dit 'Oh non pas ça, pas maintenant !". Mais comme tout s'est bien passé, ça a été une vraie fierté pour l'équipe."

Les quatre bébés sont toujours au service de réanimation néonatale, sous surveillance et protégés du coronavirus. Les deux parents sont, quant à eux, rentrés chez eux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu