Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Ce Breton boucle 20 jours de cuisine chez 20 chefs étoilés

Il arrive presque au bout de son défi : Alain Crivelli cuisine dans vingt restaurants étoilés en 20 jours. Un défi personnel pour ce Breton de 60 ans, passionné de cuisine, qui s'est récemment reconverti pour en faire son métier. Il compte bien entrer dans le Guiness des Records.

Alain Crivelli dans les cuisines de Régis et Jacques Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid, dimanche dernier
Alain Crivelli dans les cuisines de Régis et Jacques Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid, dimanche dernier

Brest, France

C'est un défi ambitieux que s'apprête à boucler Alain Crivelli. Quand ce natif de Lyon, installé à Brest, se retrouve au chômage à 56 ans après une carrière dans la communication, il se lance dans une reconversion via un CAP cuisine. Il travaille alors à la maison d'arrêt de Brest. Trois ans après, il a traversé la France depuis le 10 décembre pour cuisiner dans 20 restaurants étoilés, en à peine 20 jours. Il est ce vendredi à Lyon dans le restaurant 9ème Art, avant de travailler chez Bocuse ce samedi. 

La liste des restaurants étoilés dans lesquels Alain Crivelli est passé - Aucun(e)
La liste des restaurants étoilés dans lesquels Alain Crivelli est passé

Retour aux sources

Ce défi n'est pas un retour en arrière assure Alain Crivelli, mais une façon de rattraper une carrière qui lui a échappé. Le Breton a participé ces dernières années à plusieurs émissions de télé de cuisine. "En voyant ça, mon père m'a dit : si je ne t'avais pas amené dans la Marine à 16 ans, est-ce que tu serais un grand chef ? Ça m'a trotté dans la tête à l'aube de mes 60 ans", explique-t-il. Certaines connaissances, notamment son parrain Yvon Morvan qui a été chef étoilé, lui permettent d'établir son périple. 

C'est très impressionnant de rentrer chez Bocuse, je pense que des centaines de chefs aimeraient être à ma place !

"J'ai commencé par les terres bretonnes que je connaissais donc ça m'a vraiment mis à l'aise et j'ai rencontré des gens formidables, explique Alain Crivelli. Le plus impressionnant, c'est que tous ces chefs m'ont remercié, je n'ai pas compris pourquoi !" Avant de rentrer en Bretagne, le cuisinier va épauler Christophe Muller dans les cuisines de Bocuse ce samedi : comme la fin d'une boucle pour lui qui s'était vu proposer un apprentissage dans l'établissement lorsqu'il était adolescent, qu'il avait décliné. "J'avais vraiment la pression il y a quinze jours à l'idée d'entrer dans les cuisines de Paul Bocuse. Mais je sais que les cuisiniers vont bien m'accueillir car ils ont cette notion de partage".

Alain Crivelli s'est activé en cuisine, chaque jour dans un établissement différent - Aucun(e)
Alain Crivelli s'est activé en cuisine, chaque jour dans un établissement différent

Une adaptation permanente

Si les produits sont souvent similaires d'un restaurant à l'autre, "beaucoup de chefs étoilés privilégiant les produits de saison", il a fallu s'adapter à chaque équipe de façon express. "C'est difficile de s'intégrer dans une maison étoilée car elle a ses habitudes, des plats étudiés pendant 15 jours, précise Alain Crivelli. Je suis intervenu dans les préparations : les sauces, l'épluchage des légumes... et j'ai eu la chance de rester aux côtés des chefs au poste d'envoi ensuite. J'ai vraiment eu une ouverture exceptionnelle".

En quelque sorte, on se prend 300 années d'expérience des différents chefs en 20 jours ! 

"Bien sûr, on a des caractères complètement différents entre les chefs, lance Alain Crivelli, mais ça reste des gens de cœur, qui ont envie de donner, rigoureux et précis !" Alors que son défi touche presque à sa fin, le pari est déjà gagné pour lui : "J'ai fait un voyage culinaire fabuleux, c'est encore un peu émotionnel ! reconnait-il. C'est une expérience inoubliable, j'ai appris des choses avec chacun. C'est vraiment l'accueil qui m'a touché".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu