Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Ce Drômois veut révolutionner le marché de la chaise

dimanche 30 juillet 2017 à 3:48 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Drôme Ardèche

Une chaise qui s'adapte à votre taille et avec laquelle vous êtes toujours bien assis à table. Voilà l'invention que Christophe Morini, habitant du Vercors et kinésithérapeute, compte démocratiser et imposer sa chaise autour des tables du monde.

Christophe Morini (à gauche), l'inventeur de "Podarsi", pose avec Clément Dejean, responsable du marketing et de la communication. Les deux habitent Saint-Agnan-en-Vercors.
Christophe Morini (à gauche), l'inventeur de "Podarsi", pose avec Clément Dejean, responsable du marketing et de la communication. Les deux habitent Saint-Agnan-en-Vercors. © Radio France - Alexandre Berthaud

Saint-Agnan-en-Vercors, France

Christophe Morini est un cumulard. Maire de Saint-Agnan-en-Vercors, il est également kinésithérapeute et désormais inventeur ! Sa trouvaille ne paraît pas extraordinaire à première vue : une chaise. Mais celle-ci a de particulier qu'elle s'adapte à tout le monde : PoDArsi (c'est son nom) est un siège universel, de 2 à 99 ans explique le créateur utilisant un slogan éculé.

Les petites-filles de Christophe Morini jouent les mannequins pour chaises !  - Aucun(e)
Les petites-filles de Christophe Morini jouent les mannequins pour chaises !

Une chaise de 2 à 99 ans

L'idée lui vient il y a longtemps, car depuis plusieurs années ce kiné s'est spécialisé dans la "station assise", c'est-à-dire la position que prend l'humain lorsqu'il est assis, c'est-à-dire, tout de même, deux tiers de son temps éveillé en moyenne. Il collabore avec Gabamousse, entreprise du Vercors, et fabrique des chaises pour handicapés. Désormais il va plus loin et il a inventé une chaise "pour tous" .

Deux assises différentes pour les petits-enfants, ce n'est pas une raison pour poser les coudes sur la table ! - Radio France
Deux assises différentes pour les petits-enfants, ce n'est pas une raison pour poser les coudes sur la table ! © Radio France - Alexandre Berthaud

Quatre positions différentes

Pour cela il est passé par plusieurs prototypes, qu'il a pu tester avec ses sept petits-enfants. Le "produit final" ressemble à une chaise tout à fait classique, sauf que l'assise, qui se soulève, se place à quatre hauteurs et profondeurs différentes, pour s'adapter aux différentes tailles de l'individu.

Quatre enfants, quatre tailles différentes, et tous assis à hauteur de table, sur la même chaise. - Radio France
Quatre enfants, quatre tailles différentes, et tous assis à hauteur de table, sur la même chaise. © Radio France - Alexandre Berthaud

De cette manière, la personne est bien assise à table. "Le seul standard qui existe c'est celui de la table, qui mesure entre 73 et 75 centimètres de haut. L'important est d'être bien assis à cette table, et avec cette invention pas besoin d'avoir plusieurs chaises de différentes tailles", explique Christophe Morini.

La chaise, un peu plus haute et plus profonde qu'un siège "classique", prend en compte la manière dont le corps grandit. "Lorsqu'on grandit, c'est en proportion de deux tiers au niveau des jambes et d'un tiers au niveau du buste, et sur la chaise lorsqu'on monte un cran, la profondeur augmente de deux tiers et la hauteur de l'assise d'un tiers".

Tout se fait grâce à un ingénieux système de coulisse. - Aucun(e)
Tout se fait grâce à un ingénieux système de coulisse.

Un produit cher, mais de qualité et local

Une des choses les plus importantes à mettre en avant pour le créateur, c'est l'aspect local de PoDArsi. Il a recruté son presque-voisin, Clément Dejean, pour s'occuper du marketing et de la communication. La menuiserie de la chaise a été inventée par un autre voisin, et les pièces de bois sont désormais taillées en Saône-et-Loire, faites de bois du Jura. L'assemblage reste dans le Vercors pour le moment, et ne sortira pas de France. PoDArsi s'inscrit donc dans le "Made In France".

Production Made in France ! - Aucun(e)
Production Made in France !

Des débuts encourageants

Pour débuter, l'entreprise a d'abord testé le produit auprès de consommateurs amenés à recevoir beaucoup d'enfants. "Ensuite on a lancé une campagne de pré-commande sur Ulule", explique Clément Dejean. Objectif 40 chaises vendues, atteint quasiment à 70%. "La moitié des commandes viennent des testeurs, qui ont été convaincus, mais on a aussi des commandes de Bretagne, de Créteil, c'est encourageant".

Objectif : une chaise mondiale !

La suite, c'est une autre série de pré-commandes, pour lancer de nouveaux coloris pour le plastique. Et puis pourquoi pas, après tout, conquérir le monde ! Le créateur n'a pas déposé de brevets, car son invention est "une somme d'inventions de différents systèmes", mais s'il est copié, "tant mieux", dit-il. Son but dans la vie : que le monde soit mieux assis.

Concernant le nom pas de problème, PoDArsi n'est pas déposée : le créateur voulait un nom à consonance italienne, comme ses origines. "Podarsi" peut être traduit par "Pourquoi pas", ou "C'est possible" en italien. Conforme à la philosophie de son inventeur.