Insolite

Ce maire rend visite à tous les nouveaux-nés de sa commune pour leur offrir un bavoir

Par Jade Peychieras, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 24 octobre 2016 à 7:00

Gabin et Lucile devraient recevoir prochainement leur bavoir personnalisé.
Gabin et Lucile devraient recevoir prochainement leur bavoir personnalisé. © Radio France - Jade Peychieras

Quand il a été élu il y a huit ans, le maire d'Orcines, dans le Puy-de-Dôme, a eu une idée : rendre visite à tous les nouveaux-nés de sa commune pour leur offrir un bavoir brodé par sa propre femme. Il n'a pas dérogé à la tradition depuis.

Louise, Romy, Jules, William, Alexis... Heureusement que la broderie est une passion pour Odile Morvan, car en huit ans, la femme du maire a brodé près de 240 bavoirs, pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux-nés d'Orcines. "Quand j'ai des informations sur la famille, s'ils surnomment leur bébé 'Grenouille', par exemple, alors je brode une petite grenouille en plus du prénom. Sinon, je fais d'autres motifs comme des petits canards, ou des petits bateaux", raconte Odile. Cette tradition est née lorsque son mari, Jean-Marc, est devenu maire de cette commune de 3.363 habitants. "Nous avons, en moyenne, une trentaine de naissances par an, détaille Jean-Marc Morvan. Les naissances, c'est la vie de demain, c'est le dynamisme de la commune de demain. Et puis cela permet un contact avec les nouveaux parents, qui sont parfois de nouveaux arrivants dans la commune. C'est un moyen de connaître mes administrés".

Damien est justement un jeune papa Orcinois. Il a reçu la visite du maire il y a quelques temps pour la naissance de son fils : "Ça permet d'avoir une proximité, et le cadeau fait plaisir. C'était surprenant, je ne m'y attendais pas, et ça m'a touché", assure-t-il.

Pour éviter toute polémique, Jean-Marc Morvan tient à préciser : "Comme c'est une initiative personnelle, l'argent pour acheter les bavoirs, avant que ma femme ne les brode, est pris exclusivement sur mes propres deniers". Le record du nombre de bavoirs brodés par Odile, lui, sera peut-être battu cette année. En 2016, la commune a déjà enregistré 32 naissances.

Partager sur :