Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ce que la musique fait à notre cerveau

-
Par , , France Bleu

Elle nous stimule, nous renforce ou joue avec nos émotions, découvrons les incroyables pouvoirs de la musique sur notre cerveau.

Dans Minute Papillon !, on découvre avec Sidonie Bonnec pourquoi la musique nous fait du bien. Guillaume Jacquemont est journaliste pour le magazine Cerveau & Psycho, il nous explique comment notre cerveau réagit à la musique.

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Si on peut apprendre la musique à tout âge, il peut être judicieux de proposer cette activité aux jeunes enfants. 

Dès la maternelle, un enfant sensibilisé à la musique développe de meilleures capacités cognitives ou sociales. "On constate que les enfants qui jouent de la musique ensemble lors de petits ateliers vont être plus empathiques envers les autres" indique Guillaume Jacquemont.

Chez les seniors, la pratique de quelques heures de musique par semaine a d'autres bienfaits. Les études montrent que la musique permet de mieux discriminer les sons. On a alors moins de mal à suivre une conversation dans un milieu bruyant. 

Quand la musique ne fait pas vibrer

On les appelle les amusiques. Ils représentent cinq pour cent de la population. Eux ne perçoivent pas certains aspects de la musique, qu'ils s'agissent de la mélodie ou du rythme. D'autres vont percevoir les sons de façon déformés, ce qui leur provoque une gêne.

Moins handicapant, il existe des anhédoniques musicaux qui eux sont insensibles à la musique. Elle ne leur procure pas ce grand frisson que l'on peut ressentir avec certaines chansons.

Le secret des tubes, c'est notre cerveau

On ne sait pas s'il existe une recette magique pour faire des tubes mais les plus gros succès musicaux partagent tout de même certaines caractéristiques. Guillaume Jacquemont cite une étude qui a analysé ces chansons. Un des paramètres notables est que tous ces "hits" semblent jouer avec nos attentes. 

On les écoute, on pense pouvoir prédire la suite mais on va être surpris.

Il semble qu'il y ait un jeu entre les tubes et notre cerveau. Le secret d'un succès au hit-parade, ce serait donc de susciter des attentes pour mieux les tromper. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess