Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

On change d'heure ce week-end, même sur l'île de Molène au large du Finistère

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Ce dimanche 28 mars à 2 heures du matin, la France repasse à l'heure d'été, il sera donc 3 heures. Même sur l'île de Molène, au large du Finistère. Pendant des années, les îliens ont fait de la résistance en vivant à l'heure solaire et en s'adaptant quand ils allaient sur le continent.

Dans la nuit de samedi à dimanche, à 2h00, il sera 3h00.
Dans la nuit de samedi à dimanche, à 2h00, il sera 3h00. © Radio France - Valérie Le Nigen

Ce dimanche 28 mars, à 2 heures du matin il sera... 3 heures. À la clé, une heure de sommeil en moins, mais aussi une heure de lumière naturelle en plus en fin de journée, qui nous fera peut-être ressentir l'horaire du couvre-feu différemment. On change d'heure, partout, même sur l'archipel de Molène, au large du Finistère, où les îliens ont longtemps fait de la résistance.

"Une ou deux familles restent encore à l'heure solaire" 

Louis Squiban est le plus ancien conseiller municipal de l'île de Molène et il se souvient : " en 1976, il y avait beaucoup de pêcheurs. Alors, ils avaient décidé de rester aux heures des marées et à l'heure solaire. Quand on allait sur le continent, on changeait d'heure. On se remettait à l'heure de France, comme on disait à l'époque. Aujourd'hui, c'est fini. Il reste peut-être une ou deux familles qui vivent encore à l'heure solaire, mais dans l'ensemble, les Molénais ont fait le choix de vivre avec leur temps. Et c'est très bien."

Louis Squiban sourit : "quand on se promène ici dans les ruelles et qu'un Molénais vous donne l'heure, on se demande toujours s'il est à l'heure de France ou à l'heure solaire. Mais c'est vraiment anecdotique et c'est tant mieux. Je pense que cette histoire desservait l'image des Molénais."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess