Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Charlélie Couture s’offre un bœuf au jardin botanique de Nancy et en devient le parrain écolo

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le chanteur nancéien devient le parrain du jardin botanique de Nancy et s’est offert un bœuf en plein air pour cette fête de la musique 2021 tout en s’inquiétant de l’avenir des arbres et de la nature. Rencontre.

Charlélie Couture en concert au jardin botanique de Nancy.
Charlélie Couture en concert au jardin botanique de Nancy. © Maxppp - Alexandre Marchi

Le concert de Charlélie Couture à Nancy avait été tenu secret et le nouveau parrain du jardin botanique Jean-Marie Pelt s’est lancé dans un bœuf aux résonances écologistes au milieu des agrumes sur une scène en plein air.

Après les discours de Mathieu Klein et du président de l’université de Lorraine et l’inauguration d’un théâtre de verdure de 50 places et d’un jardin de l’évolution qui a nécessité trois ans de travaux, le plus new-yorkais des chanteurs nancéiens s’est lancé dans un concert en plein soleil à deux guitares, ce lundi 21 juin, journée de fête de la musique.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le rockeur et peintre Charlélie Couture a fait un plaidoyer écolo, même s’il dit ne pas se mêler de politique mais s'y intéresser : «A 65 ans, je suis d'une génération de ceux qui croyaient que l'on devait soumettre la nature. Aujourd'hui, on l'a tellement volée, qu’on s'aperçoit qu'il y a des échéances à court terme et les scénarios concernant le futur sont terriblement dramatiques ». 

Le chanteur qui se dit plutôt urbain, poursuit : «Je fais partie de ceux qui, depuis le début, ont essayé de montrer du doigt, mais quand on évoquait ces questions là, il y a quelques années, on était retournés d'un revers de manche. Aujourd'hui, il y a une autre écoute parce qu'il y a une conscience qu'il y a des échéances terribles pour nos enfants, voire nos petits enfants». 

Ici, on est au milieu de quelque chose qui impose une relation au temps qui n'a rien à voir avec l'urgence 

Chanteur engagé ? Plutôt citoyen du monde : « Etre un artiste, c'est bien, mais être un homme, c'est mieux et si la voix qui est celle que j'ai au fond de la gorge peut servir à allumer une petite bougie… »

Le frère de Tom Novembre retrouve des amis à Nancy et ce parrainage du jardin botanique lui parait aujourd’hui logique et entre en résonance avec ses chansons : «Quand les océans épuisés et les militants très énervés. Quand les migrants réfugiés et les peuples émigrés seraient même prêts à tout pour gagner quelques sous…»

Ecoutez Charlélie Couture.

Couture proche des arbres et philosophe sous le soleil nancéien : «Quand elle s'énerve, la nature peut être terriblement cruelle», le rockeur et peintre sexagénaire prend le temps à Nancy : «Quand on est dans un lieu comme le jardin botanique, Jean-Marie Pelt, on est au milieu de quelque chose qui impose une relation au temps qui n'a rien à voir avec l'urgence qui est celle dans laquelle on vit au quotidien».

Un concert en plein air et en plein soleil pour Charlélie Couture.
Un concert en plein air et en plein soleil pour Charlélie Couture. © Radio France - Thierry Colin

Un nouveau parrain qui devrait contribuer à populariser cette réserve horticole nancéienne qui entend multiplier les activités culturelles et pédagogiques dans les mois à venir avec un jardin qui a multiplié par trois sa fréquentation avant la crise sanitaire du covid avec 140 000 visiteurs annuels au-dessus de la faculté de Sciences de Nancy à Vandoeuvre.

Le jardin botanique de Nancy à Vandoeuvre avec une nouvelle disposition de ses plantes.
Le jardin botanique de Nancy à Vandoeuvre avec une nouvelle disposition de ses plantes. © Radio France - Thierry Colin
140 000 visiteurs chaque année avant la crise sanitaire.
140 000 visiteurs chaque année avant la crise sanitaire. © Radio France - Thierry Colin
Un nouveau jardin de l'évolution et un théâtre de verdure pour plus de culture.
Un nouveau jardin de l'évolution et un théâtre de verdure pour plus de culture. © Radio France - Thierry Colin
Des plantes mieux mises en valeur après trois ans de travaux.
Des plantes mieux mises en valeur après trois ans de travaux. © Radio France - Thierry Colin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess