Insolite DOSSIER : Les Bonnes Ondes

À Charny, elles tricotent pour les prématurés

Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre et France Bleu vendredi 27 janvier 2017 à 4:00

Viviane et Arlette,  deux membres des ateliers créatifs de Charny.
Viviane et Arlette, deux membres des ateliers créatifs de Charny. © Radio France - Delphine Martin

Elles se retrouvent deux fois par semaine, pour rompre l’isolement… mais aussi pour la bonne cause ! Les membres de l’Association "Les ateliers créatifs de Charny", dans l'Yonne, fabriquent des vêtements pour les bébés de l’hôpital de Troyes.

Le mardi et le jeudi après-midi, dans la salle des banquets, non loin de la mairie de Charny, c’est toujours pareil : on n'entend quasiment que le cliquetis des aiguilles. Elles sont une petite dizaine, dans l’association "Les ateliers créatifs de Charny". Dix dames, des retraitées pour la plupart, qui aiment tricoter et coudre. Elles se retrouvent pour bricoler, donc, mais aussi (et surtout) pour échanger des trucs et des astuces, trouver l’inspiration pour de nouvelles créations ou tout simplement pour papoter.

Rompre l'isolement, parler de tout et de rien

Deux après midi par semaine, pendant deux ou trois heures, elles arrivent ainsi à rompre l'isolement. C’est d’ailleurs le but premier de cette association, créée en 2015 par Viviane Jobert : "Il y avait des personnes isolées, sur Charny. On avait envie qu’elles se rencontrent et qu’elles partagent un moment avec nous", raconte la présidente de l'association.

Huguette, bientôt 80 ans, ne rate jamais un rendez-vous. "On parle d’une chose, de l’autre, de tout et de rien … Moi, ça me convient bien ! On est bien !" commente cette femme énergique et souriante. Même chose pour Arlette, qui préfère la couture au tricot. Le patchwork en particulier. Ainsi coulent les après-midis à Charny. Une maille à l’endroit. Une maille à l’envers.

Travailler pour quelqu'un

Mais quand on fait quelque chose de ses mains, quand on tricote en particulier, l’important, c’est de le faire pour quelqu'un. Certaines tricoteuses travaillent pour leurs petits-enfants. D’autres ont décidé de confectionner de petits vêtements pour les bébés prématurés de l'hôpital de Troyes.

Huguette, d’ailleurs, est très productive. Elle a déjà terminé des dizaines de pièces : des petits bonnets, des gilets, des chaussons minuscules et charmants, qui vont apporter de la chaleur aux bébés. Et du réconfort à leurs parents.

Pour habiller des prématurés, il faut une laine ni trop fine, ni trop épaisse. Et beaucoup de doigté. - Radio France
Pour habiller des prématurés, il faut une laine ni trop fine, ni trop épaisse. Et beaucoup de doigté. © Radio France - Delphine Martin

Un cadeau inestimable, Viviane en sait quelque chose, elle qui est infirmière puéricultrice de formation. "Quand on les sort des couveuses, on les habille. Et contrairement à ce qu’on peut penser, c’est bon de mettre les prématurés dans un cocon douillet".

Des oursons pour le Téléthon

Décidément, les couturières de Charny ont vraiment le cœur sur la main. En décembre déjà, elles avaient fabriqué et vendu des dizaines de petits oursons en patchwork pour le Téléthon. Elles avaient récolté 300 euros.

De toutes les bénévoles qui tricotent pour les prématurés, Huguette est l'une des plus actives. - Radio France
De toutes les bénévoles qui tricotent pour les prématurés, Huguette est l'une des plus actives. © Radio France - Delphine Martin

L’objectif, désormais, c’est de faire grandir l’association en faisant venir plus de couturières et tricoteuses (et pourquoi pas des hommes !). Viviane pense notamment aux personnes isolées qui habitent dans les hameaux de Charny. "Elles sont souvent sans moyen de locomotion, c’est ça le problème, alors on est en train de réfléchir à ça."

Si vous voulez rejoindre l'association "Les Ateliers créatifs de Charny, rendez-vous dans la salle des banquets de la mairie, tous les mardi et jeudis après-midi.

  - Aucun(e)
-