Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Châteauroux : une campagne visuelle de la SNCF qui fait grincer des dents

mercredi 14 juin 2017 à 6:40 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

La campagne de communication lancée par la SNCF pour promouvoir des prix attractifs sur les lignes Intercités suscite l'ironie de certains usagers.

L'affiche de la SNCF qui suscite le débat.
L'affiche de la SNCF qui suscite le débat. - ©capture d'écran lareclame.fr

Châteauroux, France

Châteauroux mise à l'honneur par la SNCF de manière... insolite ! Le nom de la ville a été retenu parmi d'autres (Nevers, Nancy, Deauville, Caen) pour une campagne visuelle originale diffusée ces jours-ci sur les réseaux sociaux. "Avec Intercités, c’est plus de 300 destinations qui sont reliées entre elles dès 15€", annonce la SNCF.

Le principe est simple : une image montre ce qu'évoque le nom de la ville à ceux qui n'y sont jamais venus. En l’occurrence, un vaste château dont les tours seraient coiffées de grands cheveux roux... ce qui donne, quand on lit à voix haute : "Château", "roux". Et le slogan annonce : "Avec les trains Intercités, n'imaginez pas Châteauroux, allez-y".

La SNCF ferait mieux d'investir sur les lignes" (un collectif d'usagers)

Une campagne sympathique, mais qui suscite l'ironie de certains usagers de la Ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) : Bertrand Giraud, Président du comité de défense de la gare de Saint-Sébastien (Creuse) estime que la SNCF gagnerait à investir sur les équipements plutôt qu'en communication. Le comité dénonce régulièrement l'abandon de dessertes et l’appauvrissement des fréquences de trains sur la ligne.

"C'est dans la continuité du TGV qui devient inOui... c'est la communication d'aujourd'hui, la SNCF n'hésite pas à se mélanger les pinceaux; il va y avoir une nouvelle grille au 2 juillet, des trains vont être supprimés, d'autres déplacés, il va y avoir un trou de 4 heures en fin d'après-midi dans un sens, y compris pour Châteauroux, donc bon... la SNCF demande d'aller à Châteauroux, mais elle ne dit pas combien de temps il faut pour y aller". C'est ce qu'on appelle un bad buzz.

Autre affiche illustrant... le plateau de Millevaches. - Aucun(e)
Autre affiche illustrant... le plateau de Millevaches. - ©capture d'écran lareclame.fr