Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Canicule : 78 départements en vigilance orange, "le recours au soin commence à augmenter"
Insolite

POISSON D'AVRIL Cigarette électronique : un e-liquide saveur rillettes !

-
Par , France Bleu Maine

Une cigarette électronique goût rillette ! C'est le pari fou imaginé par France Bleu Maine pour vous faire sourire le 1er avril.

Le commerçant regrettait le manque d'offre salée
Le commerçant regrettait le manque d'offre salée © Radio France - Thomas Larabi

Le Mans, France

On connaissait plutôt les goûts pomme, fraise ou tout simplement tabac. Avec l'aide d'une société de fabrication de liquides à vapoter, et l'expertise d'un charcutier de Conneré, ce commerçant manceau aurait réussi à réinventer le goût de la spécialité sarthoise. Résultat : un e-liquide 100 % biologique parfumé à l'aide d'arômes alimentaires. "C'est sans porc et sans reproche" précise Sylvain, malicieux... un canular du 1er avril qui vous a bien fait rire sur la page Facebook de France Bleu Maine.

"Il n'y a rien qui existe en salé"

Pour lui, il s'agit de répondre à un réel besoin du consommateur : "Il n'y a rien qui existe en salé, moi je connais plein de gens qui ne sont pas trop sucre, pas trop bonbons. Je pense que ces gens-là seront content d'avoir une cigarette qui sent un peu le cochon". Et il compte également sur l'amour du terroir des sarthois : "On est quand même dans le pays des rillettes, si on peut pas vapoter des rillettes ici, je ne sais pas où on va le faire".

"A l'apéritif, ça peut faire une variante assez sympa"

Les premiers consommateurs semblent surpris par cette initiative. Géraldine trouve le mélange surprenant, "mais je ne crois pas que j'en fumerai tous les jours". D'autres à l'image de Lucien sont conquis dès les premières bouffées : "C'est vraiment bon. Et puis le samedi soir à l'apéritif, ça peut faire une variante assez sympa". Sylvain tend sa vapoteuse à Chloé, qui le refuse poliment : "Je suis non-fumeuse et végétarienne, alors non merci". Pas de chance cette fois-là.

Une initiative originale qui a vu le jour grâce à une campagne de financement participatif réussie sur internet. Sylvain tient d'ailleurs à remercier les donateurs et en cas de succès, il a déjà prévu la suite : "En ce moment je travaille sur une saveur saucisson, et une saveur pâté aux truffes mais celle-là va envoyer".