Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Des masques jaune et bleu pour les supporters de l'ASM Clermont Auvergne

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Ce sont probablement les masques faits maison les plus réussis de ce déconfinement. Un Clermontois a fabriqué des masques jaune et bleu, qui font un carton auprès des supporters.

Un des 50 masques jaunes et bleus
Un des 50 masques jaunes et bleus

L'ASM n'a pas lancé un nouveau produit dérivé. Ces masques n'ont rien d'officiel mais ils font inévitablement penser au club. La face est bleue, le petit bord jaune de la doublure et un écusson jaune cousu sur un coté ont fait tilt chez les supporters. Lorsque les photos d'un masque sous toutes les coutures ont été publiés sur tweeter samedi dernier, les demandes sont arrivées rapidement.

Le masque, et l'écusson, de face
Le masque, et l'écusson, de face

Il faut dire que le tweet taguait (invitait à prendre connaissance du message) des supporters actifs sur les réseaux sociaux ou encore Benjamin Kayser. Succès immédiat avec des demandes de Clermontois mais aussi de supporters expatriés à Paris ou à Bordeaux.

Le couturier est Bruno Hastier. Cet auvergnat d'adoption est devenu fan de l'ASM. Comme son entreprise est toujours fermée, il a trouvé ce moyen original d'occuper son temps libre. Ce maroquinier de profession a donc commandé tissus et élastiques et lancé sa mini production.

Ces masques constituent une série limitée : Bruno Hastier n'en réalisera que 50. Pas question d'en faire un commerce, de toute façon, le couturier n'a pas le tissu nécessaire pour en fabriquer plus.

Ce sera donc un vrai collector pour les supporters, en espérant juste qu'ils n'aient pas besoin de le porter un jour pour assister à un match au stade Michelin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu