Insolite

Clermont-Ferrand : la police municipale se met à cheval

Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne mercredi 5 avril 2017 à 6:00

Barbarian et Together avec le maire de Clermont-Ferrand et 2 adjoints
Barbarian et Together avec le maire de Clermont-Ferrand et 2 adjoints © Radio France - Sophie Allemand

Le maire avait annoncé leur venue la semaine dernière. Les chevaux de la nouvelle brigade équestre sont arrivés ce mardi matin. Ils vont sillonner les rues de Clermont-Ferrand jusqu'au mois d'octobre. C'est une nouvelle façon, pour la police municipale, d'assurer sa mission de proximité.

Nouveau à Clermont-Ferrand : la police municipale va assurer des missions à cheval. Ce sont trois policiers municipaux, déjà cavaliers, qui ont proposé l'idée au maire de la ville. Olivier Bianchi a accepté, convaincu que la présence du cheval peut permettre d'aller au plus près des Clermontois et dénouer des situations tendues. "Je préfère une police montée à une police armée" souligne l'élu.

Barbarian -dit Babar- et Together découvrent Clermont-Ferrand

Deux chevaux sont arrivés ce mardi matin au jardin Lecoq. Barbarian -Babar pour les intimes- et Together ont été formés à l'école des gardes à cheval de Soissons. De race Selle Français, la robe fauve, âgés de 6 ans, tous les deux sont des chevaux de "police". Ils ont été formés pour assurer des missions de prévention mais aussi pour intervenir en cas de besoin. "Ils peuvent interpeller un individu en lui faisant un croche-pied ou en l'attrapant avec la bouche" explique Delphine. Elle est l'une des deux cavalières de l'école de Soissons à tester les chevaux pendant trois semaines, sur le terrain.

Montrer une autre image de la police

Une fois le test terminé et les différents quartiers du centre-ville apprivoisés, Babar et Together seront pris en main par trois policiers municipaux : deux jeunes femmes et un homme. "Nous serons vus différemment" explique Cathy Galillo, brigadier à Clermont-Ferrand."Le cheval favorise le contact et en même temps il impose le respect" poursuit la jeune femme qui espère donner une autre image de son métier : un rôle plus préventif, moins répressif. Heureuse de pouvoir allier sa passion et son métier, elle trouve que "Babar et Together sont parfaits, idéaux".

Des boxes ont été installés au jardin Lecoq pour accueillir les chevaux pendant les trois semaines de test. Ensuite, ils seront hébergés dans un centre équestre de l'agglomération.