Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Colmar : cinquante jours de congés offerts par ses collègues pour accompagner sa fille atteinte d'un cancer

Solidarité autour d’une adolescente gravement malade et de sa famille dans l’entreprise SCAP Alsace à Colmar. Les salariés se sont mobilisés pour donner des jours de congés à une collègue dont la fille doit être traitée pour un lymphome de Hodgkyn, un cancer du système immunitaire.

Magalie Wacquant avec sa fille Clothilde.
Magalie Wacquant avec sa fille Clothilde. © Radio France - Patrick Genthon

Colmar, France

Les salariés de SCAP Alsace, centrale d'achat du groupe Leclerc à Colmar, se sont mobilisés pour donner des jours de congés à une collègue dont la fille de 17 ans doit être traitée pour un lymphome de Hodgkyn, un cancer du système immunitaire.

La mère de famille, Magalie Wacquant, a pu bénéficier de 50 jours de congés supplémentaires, cédés par ses collègues, pour accompagner sa fille dans son traitement.

Heureusement que j'ai eu ces jours, on pense à autre chose, à la maladie, au bien être de sa fille et pas à comment on va faire..."

Élan de solidarité des collègues

Laetitia Nemmeth est une des trois collègues de travail de Magalie chez SCAP Alsace  à l’origine de cette mobilisation. Elle a été heureusement surprise par ce grand élan de solidarité.

Ça réchauffe le cœur de voir que les gens sont prêts à aider"

Les mots c'est bien dit-elle, mais c'est encore mieux une solidarité concrète. Des dons anonymes, comme le veut la loi, dans cette entreprise colmarienne de plus de 450 salariés.

Clothilde 17 ans n’en a pas encore fini avec les chimiothérapies et les rendez-vous médicaux mais son moral est bon. La présence quotidienne de sa mère dans cette épreuve l’a beaucoup aidée.

Elle a également le soutien du lycée Blaise Pascal de Colmar où elle est élève de premiere. Elle sera présente le jour de la rentrée et ensuite des profs vont se relayer chez elle pour qu’elle puisse bien débuter son année scolaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu