Insolite

Colomiers : avec son "Capitanini", le club de foot de la ville lance son propre album Panini

Par Rémi Vallez, France Bleu Toulouse jeudi 29 décembre 2016 à 5:50

Jeunes, ou moins jeunes : tous les membres de l'US Colomiers foot affichent la même passion au moment de compléter leur collection.
Jeunes, ou moins jeunes : tous les membres de l'US Colomiers foot affichent la même passion au moment de compléter leur collection. © Radio France - Rémi Vallez

Début décembre, l'US Colomiers Football a lancé son propre album de vignettes à collectionner. Particularité, les 650 stickers sont à l'effigie de tous les membres du club, des joueurs aux bénévoles. Cette semaine, l'USC organisait une grande bourse d'échange pour que chacun complète sa collection.

"J'ai Noam, de l'équipe des moins de 10 ans, en double, tu veux bien me l'échanger contre Clarisse, des filles des moins de 13 ?". Les albums Panini "classiques", ça n'évoque pas grand chose chez le tout jeune Matthéo, 10 ans, mais ça n'empêche pas le footballeur en herbe de jouer à fond le jeu de la collec' du Capitanini (contraction de Panini, donc, et de "Capitany," du nom du siège du club.) "C'est rigolo de se voir sur les images, et c'est encore plus amusant de reconstituer toute son équipe et trouver ses copains ! Il ne m'en manque plus beaucoup, j'espère trouver ce qu'il me faut aujourd'hui". Même enthousiasme chez Léo, un peu plus âgé. "Ce qui est chouette, c'est que ça permet de rencontrer des gens du club à qui on avait jamais vraiment parlé jusqu'à présent. Et puis c'est vrai qu'à se voir en photo, ça fait un peu rêver, on se prend pour un pro..."

Pour les plus jeunes comme Thomas, la priorité, c'est de trouver... sa propre vignette !  - Radio France
Pour les plus jeunes comme Thomas, la priorité, c'est de trouver... sa propre vignette ! © Radio France - Rémi Vallez

Footballeur professionnel, ce n'est peut-être pas pour tout de suite mais en tout cas Enzo, 13 ans, s'en rapproche. La saison prochaine il intégrera le prestigieux centre de formation de l'OGC Nice. L'adolescent profite de cette grande bourse d'échange pour récolter le plus de stickers possibles...et de souvenirs. "Ça va me faire drôle de quitter l'USC où j'ai démarré le foot, alors il faut que j'ai la collection la plus grande possible pour me rappeler de chacun !", explique le jeune gardien de but. Et derrière ce "chacun", se cachent 650 visages. Tous les licenciés du club bien sûr, des moins de 6 ans aux vétérans en passant par toutes les équipes féminines, mais aussi les membres du bureau, les entraîneurs, les bénévoles, et même... les supporteurs du club les plus fidèles !

Clarisse et Noam cherchent respectivement dans la collection de l'autre pour trouver la perle rare qui manque à leur collection.... - Radio France
Clarisse et Noam cherchent respectivement dans la collection de l'autre pour trouver la perle rare qui manque à leur collection.... © Radio France - Rémi Vallez

135 000 vignettes et plus de 700 albums imprimés

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'USC Foot a vu les choses en grand jusqu'au bout. Pour la 1ère édition de ce Capitanini, le club a fait imprimer plus de 700 albums, ainsi que 135 000 exemplaires des vignettes collectionnables ! Pour les trouver dans le commerce, il suffit de se rendre dans un des huit bureaux de tabac de Colomiers partenaire du club, où le paquet de 10 cartes est vendu 1,50 euros. Et certains comme Max, père d'un jeune joueur et lui-même membre honoraire de l'équipe vétéran de l'USC, n'ont pas hésité à faire des folies.... "J'ai dépensé environ 100 euros de vignettes, affirme, rieur, le footballeur. Parce que l'idée est tout bonnement géniale, ça crée un formidable esprit de famille dans le club. Je tire mon chapeau et remercie ceux qui sont derrière tout ça, François Pechmalbec et Pierre Barthié, ils ont fait un travail fou...". Et quelle meilleure façon de les saluer qu'en étant le premier à compléter l'album et ses 650 vignettes ? C'est en tout cas le petit exploit réalisé par Max, en à peine 10 jours. Sa récompense ? Un maillot de Matthieu Peybernès, joueur de Bastia en Ligue 1, l'élite du foot français. Un défenseur formé à l'US Colomiers.

NDLR : Une prochaine après-midi de bourse d'échanges est prévue le mercredi 4 janvier, de 14h à 18h, au siège du club.