Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Les maillots de l'OM sont conçus un an avant !

-
Par , France Bleu Provence

La vente des nouveaux maillots de l'OM (domicile et extérieur) est un succès. Pensés pendant plusieurs mois, ils sont déjà prêts un avant que les joueurs ne les portent. Explications avec Franck Cardarelli, responsable du partenariat entre Puma et l'OM.

Une semaine après leur sortie, la vente des nouveaux maillots de l'OM est un succès
Une semaine après leur sortie, la vente des nouveaux maillots de l'OM est un succès © Radio France - Bruno Blanzat

"Comment concevez-vous les maillots de l'Olympique de Marseille ?

C'est une association d'idées qui s'amoncellent pendant quatre à huit mois. On réceptionne dans un premier temps les directives du club, les envies, la stratégie de l'OM sur les années d'après. Je prends l’exemple du maillot des 120 ans la saison dernière. Le club nous avait briefés et demandés un maillot qui célébrait les 120 ans pour être lancé à un certain moment, fin août, date des 120 ans et qui devait être un maillot utilisé une seul fois dans la saison.

On reçoit donc les demandes du club et en parallèle, nous avons, à Puma Monde, des directives sur le design des maillots, leur qualité et le lien qu'il peut y avoir entre nos TOP clubs comme l'AC Milan, Dortmund, Manchester City et l'Olympique de Marseille.

La première étape se trouve là. Une fois que l'on a bien compris ce que l'on voulait, tous ensembles, des designers commencent à travailler, à imaginer, à dessiner les maillots en prenant en compte ces deux fondamentaux. La clé est le respect des couleurs du club : on doit retrouver le blanc et le bleu sur le maillot domicile, le bleu et le blanc doivent se retrouver sur le maillot extérieur. Et on a une liberté plus importante sur le troisième* maillot qui est porté soit en coupe d'Europe, soit quand on ne peut porter l'un des deux premiers maillots.

Franck Cardarelli: "le maillot de l'OM est autant visible et donc acheté en France que le maillot du Paris Saint Germain"

Mais comment travaillez-vous pour que les symboles de la ville apparaissent sur les maillots ? Prenez-vous des photos ?

Oui, le designer va prendre des photos, il va passer de longs moments dans la ville, s'imprégner de l'atmosphère et valider le fait que les directions sont bonnes. C'est à dire qu'il a selon lui suffisamment de matière pour pouvoir designer les produits. C'est la première étape, qui permet de valider la direction stratégique que nous avons prise. Ensuite, étape aussi très importante, celle du développement des technologies de nos produits.

Car nous portons des messages forts: les joueurs jouent avec des produits performants, respirants, confortables, qui leur permettent de développer leurs qualités et qui ne les gênent pas en fin de matches ou dans des conditions météos extrêmes. On a donc l'obligation de coupler design et technologie produit.

Franck Cardarelli, responsable du partenariat entre Puma et l'OM ,est fier des nouveaux maillots de l'OM, dont la vente est un succès
Franck Cardarelli, responsable du partenariat entre Puma et l'OM ,est fier des nouveaux maillots de l'OM, dont la vente est un succès © Radio France - Bruno Blanzat

En quoi est-ce important de mettre l'histoire du club et de la ville en valeur ?

Ce n'est pas nouveau. Mais quand vous faites un sondage sur les symboles qui identifient la ville de Marseille, vous avez: le Vieux Port, La Bonne Mère et le club de l'OM. Il est donc très important que ce maillot porté à domicile représente l'histoire de la ville et du club. Et quand il est porté à l’extérieur, donc souvent le maillot bleu, il faut qu'il amène des informations que le public va reconnaître.

La saison dernière, on avait le toit du Vélodrome pour montrer que, partout où on allait, on était chez nous. Cette saison, on amène le cœur de la ville (différents quartiers et Notre-Dame-de-la-Garde), le centre, pour recevoir encore plus de soutien quand on est loin du stade Vélodrome.

"Plus de 300.000 maillots de l'OM vendus la saison dernière ; 95% en France. Franck Cardarelli, responsable du partenariat entre Puma et l'OM".

Le maillot blanc et bleu de l'OM, celui des matches à domicile, représente 2/3 des ventes
Le maillot blanc et bleu de l'OM, celui des matches à domicile, représente 2/3 des ventes © Radio France - Bruno Blanzat

Quand sont vraiment conçus ces maillots ?

La réflexion commence quand l'été arrive pour l'été d'après. On a donc 12 mois pour discuter entre le club et Puma, partagez quelques échantillons, valider la production d’exemplaires sur lesquels on décide que c'est la bonne direction ou qu'il faut changer des détails.

Les maillots sont prêts à la fin de l'année civile pour être fabriqués très souvent en Asie, rapatriés en Europe et prêts pour être distribués dès mai et juin vers les fans. Notre processus de fabrication nous oblige à débuter la réflexion 12 à 14 mois avant la sortie du maillot. Cela veut donc dire, oui, que nous avons déjà conçu le maillot de l'OM pour la saison 2021-2022.

Combien vendez-vous de maillots de l'OM ?

Je ne peux pas définir le nombre de maillots car suivant les résultats du club, le nombre de maillots augmente ou pas. Mais on est dans le TOP 2 avec notre rival parisien.

Le maillot bleu, appelé "away" (extérieur), est une vrai belle surprise en terme de vente
Le maillot bleu, appelé "away" (extérieur), est une vrai belle surprise en terme de vente © Radio France - Bruno Blanzat

Mais la saison dernière, avec la qualification en Ligue des Champions ?

On a vendu plus de 300.000 maillots. On n'a pas de chiffre exacte mais nous avons aujourd'hui, sur ce que l'on peut voir dans les stades et dans la rue, une forme de certitude que le maillot de l'OM est autant visible et donc acheté en France que le maillot du Paris Saint Germain.

La différence se fait donc à l’international ?

C'est çà. La différence se situe-là. Avec ses investissements à l'international, le PSG a une renommée internationale sans comparaison possible avec celle de l'OM dont 95% des ventes se font sur le territoire français. La stratégie de développement du club est d'aller s'internationaliser avec un focus sur le continent africain. Nous accompagnons donc le club sur cette voie et nous avons de plus d'achats sur le continent africain. Et c'est une très chose."

* Le troisième maillot devrait être présenté à la fin du mois de septembre

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu