Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinés dans un immeuble infesté de cafards à Mortagne au Perche

Le confinement tourne au cauchemar à Mortagne-au-Perche dans l'Orne. Les locataires d'un immeuble HLM sont confrontés à une infestation de cafards. Et en raison du coronavirus, les entreprises spécialisées ne veulent pas intervenir.

L'immeuble est actuellement infesté par les cafards.
L'immeuble est actuellement infesté par les cafards. - DR

Le problème n’est pas nouveau dans cet immeuble situé 13 rue Jacques Cartier à Mortagne-au-Perche. Les cafards proviennent d’un logement bien identifié. "La locataire est sous curatelle et refuse d'ouvrir sa porte pour que l'on intervienne" explique Vanessa Fontaine, chargée de communication d'Orne Habitat. Le bailleur social a entamé une procédure en justice. Mais son issue n'est pas rapide. 

"J'en ai même trouvé dans mon lit !" raconte une habitante

En attendant, et en plein confinement, la situation n’est plus tenable pour les autres locataires comme en témoigne Joanne. "Ça grouille de partout, j'en ai même trouvé dans mon lit !" Ils sont un petit groupe d'habitants à badigeonner les parties communes de l'immeuble de vinaigre blanc et d'insecticide tous les soirs. Peine perdue, les insectes sont toujours là. "On ne peut plus continuer à vivre dans ces conditions", renchérit Nathalie qui a fait signer une pétition dans l'immeuble.

Une solution provisoire en attendant la fin du confinement

La première adjointe au maire de Mortagne-au-Perche Marie Christine Besnard a remué ciel et terre. Elle peut finalement annoncer qu’une entreprise va intervenir. "Celles qui viennent habituellement refusent en raison du confinement. Mais une entreprise d'Alençon a finalement accepté" se réjouit-elle. L'entreprise va tenter de régler provisoirement le problème en attendant un traitement plus important... après le confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu