Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Convoqués au tribunal car leur crêperie sent trop... la crêpe

- Mis à jour le
Par

A Erquy dans les Côtes d'Armor, un couple de crêpiers est assigné en justice par un voisin pour nuisances olfactives. Ils ont rendez-vous au tribunal le 6 février 2023.

Marlène et Alex Polge à l'arrière de leur crêperie à Erquy. Derrière, on distingue l'extracteur d'air sur le toit Marlène et Alex Polge à l'arrière de leur crêperie à Erquy. Derrière, on distingue l'extracteur d'air sur le toit
Marlène et Alex Polge à l'arrière de leur crêperie à Erquy. Derrière, on distingue l'extracteur d'air sur le toit © Radio France - Johan Moison

En reprenant une crêperie en Bretagne en 2019, Alex et Marlène Polge, originaires de l'Est de la France, s'attendaient éventuellement à quelques moqueries de la part des autochtones. Les crêpes, c'est la spécialité des Bretons, pas des gens de l'Est... En réalité, il n'y a pas eu de moqueries mais pire. Dès leur arrivée en 2019, la voisine d'en face, Catherine, leur confie que la crêperie qu'ils viennent de reprendre dégage une "insupportable odeur de crêpe sur une centaine de mètres dans le quartier".

Publicité
Logo France Bleu

Il me dit : "ça sent la crêpe"

Quelques mois plus tard, après le premier confinement, nouvelle alerte : un autre voisin envoie un courrier pour se plaindre des nuisances olfactives. Alex et Marlène décident de l'inviter pour discuter. "Je lui dis, c'est quoi que vous appelez problèmes olfactifs. Il me répond : ça sent la crêpe !", se souvient Alex.

Le jeune couple décide de prendre le problème très au sérieux en faisant installer une nouvelle hotte plus performante et un nouvel extracteur d'air afin d'éloigner les odeurs de crêpes vers la mer. "Maintenant, c'est très bien", se félicite Catherine la voisine d'en face. L'autre voisin, lui, continue de se plaindre des odeurs et aussi du bruit. "Ce n'est pas moi qui ai fabriqué la hotte avec deux bouts de bambous et un morceau de ficelle, on est passé par des professionnels. Je ne vois pas comment on peut faire mieux", s'agace Alex. "Comme on lui avait dit dès le départ, même si on décale la hotte, il y aura encore un peu d'odeurs, c'est normal", ajoute Marlène. "Après, ça sent la crêpe mais on est en Bretagne !"

Rendez-vous au tribunal de Saint-Brieuc le 6 février

Après une tentative de conciliation, le voisin mécontent vient d'assigner les crêpiers en justice, comme l'a révélé le Penthièvre. Un rendez-vous au tribunal de Saint-Brieuc est prévu le 6 février 2023.

En attendant, Alex et Marlène ont lancé une pétition de soutien intitulée "a crêperie qui sent la crêpe". Ils ont recueilli  près de 15 000 signatures en quelques jours..

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu