Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Après la braderie de Lille, plus de quatre tonnes de coquilles de moules transformées en carrelage

vendredi 7 septembre 2018 à 8:57 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord et France Bleu

Quatre tonnes de coquilles de moules ont été collectées durant la braderie de Lille 2018, et elles vont être transformées en carrelage ! Le projet avance, et la société qui en est à l'origine va entrer dans la phase de test.

Espérance Fenzy, créateur de EtNISI, présente un échantillon de carrelage à partir de coquilles de moules
Espérance Fenzy, créateur de EtNISI, présente un échantillon de carrelage à partir de coquilles de moules © Radio France - Cécile Bidault

Nord, France

Le week-end du 1er septembre, c'était la braderie de Lille, avec le retour des traditionnels tas de moules devant les restaurants. Mais cette année, les coquilles vont avoir une vraie utilité : elles vont être transformées en carrelage.

Ce sont exactement 4 tonnes et 60 kilos de coquilles de moules qui ont été collectées dimanche soir par les services de la ville. Les restaurateurs avaient été priés de retirer les couverts en plastique et autres rince-doigts. Le tas est désormais stocké au port fluvial, à Santes, au Sud-ouest de Lille.

Une seconde vie pour les coquilles de moules

C'est la toute jeune entreprise EtNISI - un an d'existence - à l'origine de ce projet et basée dans la métropole lilloise, qui va désormais prendre la main. Dans ses locaux de Marcq-en-Baroeul, plusieurs matériaux sont déjà fabriqués à base de matières recyclées : brique, houblon, verre, cendres des hauts fourneaux, marc de café... Il s'agit de transformer n'importe quelle matière usagée solide en objet du quotidien. Et cette matière doit nous parler de notre histoire, de notre patrimoine local. La coquille de moule, emblème de la braderie de Lille, était donc toute désignée.

C'est notre histoire qu'on s'approprie"

Désormais, elle va être nettoyée, broyée, puis mélangée à du calcaire du Nord, puis cuite. Pas pour être mangée, cette fois, mais pour devenir une dalle de carrelage noire avec de légères touches de violet. Le patron et fondateur d'EtNISI, Espérance Fenzy, se réjouit de voir ce projet aboutir : "Je suis ravi de l'engouement qu'il y a eu autour (de ces coquilles de moules, NDLR), du sens qu'elles portent. C'est exactement ça l'idée, donner une nouvelle dimension à la matière, qu'elle ne soit pas là que pour combler du vide. C'est vraiment notre histoire qu'on s'approprie".

Phase de test, pour évaluer la viabilité d'un carrelage en coquille de moule

La phase de test va avoir lieu la semaine du 10 septembre dans le laboratoire de la société, à Roubaix. Environ 150 kilos de coquilles donneront quelques dalles de 60 cm par 60 cm. Elles seront testées pour voir si elles sont résistantes, si elles ne glissent pas trop, si elles ne s'usent pas trop vite. 

Ensuite, les quatre tonnes collectées devraient produire, d'ici à la fin de l'année, environ 400 m² de carrelage, utilisables pour une terrasse par exemple, mais aussi partout dans la maison, à un prix d'environ 45 euros le mètre carré. Première présentation officielle, les 23 et 24 novembre, sur l'ancienne friche Fives Cail, dans le cadre de la candidature de Lille pour être désignée capitale verte européenne.