Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : des couturières de grandes maisons françaises créent des masques

-
Par , France Bleu Paris

Le collectif Tissuni crée des masques pour tous ceux qui sont mobilisés, en première ligne, pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Crée par Marie Béatrice Boyer, une quarantaine de couturiers utilisent leur savoir-faire également pour le personnel hospitalier non médical.

Des couturières et couturiers de grandes maisons fabriquent des masques avec leur savoir faire.
Des couturières et couturiers de grandes maisons fabriquent des masques avec leur savoir faire. - Tissuni

Battre le virus à plate couture. Ils sont une soixantaine, de couturiers ou couturières de grandes maisons françaises comme Chanel, Dior et d'autres marques à s'être impliqués, à leur échelle dans cette crise sanitaire. "On a tous voulu se monter solidaire", explique dans un premier temps Marie Béatrice Boyer, joint par France Bleu Paris, couturière chez Chanel depuis dix ans mais surtout la créatrice de Tissuni.

Composition d'un masque.
Composition d'un masque. - Tissuni

Mettre son savoir-faire au service des soignants

Le collectif a décidé de coudre des masques en tissu (intérieur molleton, extérieur coton) pour faire face à la pénurie. Ils ne sont pas homologués. Par conséquent, ils sont distribué au personnel hospitalier non médical et aux personnel non soignant comme les caissiers mais aussi les chauffeurs. "C'était une évidence de mettre mon savoir faire et mon talent au service des gens qui tous les soirs sauvent des vies et c'est ce que nous faisons avec le collectif. Tous les jours nous recevons environ 300 demandes de masques", poursuit Marie-Béatrice. 

C'était une évidence de mettre mon savoir faire et mon talent au service des gens qui tous les soirs sauvent des vies - Marie Béatrice

Elle ajoute : "C'est vrai que cela change de ce que je fais d'habitude, ce n'est pas les mêmes matières, mais de pouvoir se dire qu'on aide ces gens qui sauvent des vies, c'est très important". Le collectif lance un appel : tous ceux qui aiment la couture sont les bienvenus.

Modèle de masques conçu par les couturières de ces grandes marques.
Modèle de masques conçu par les couturières de ces grandes marques. - Tissuni

Corinne a reçu trois masques bleu turquoise fabriquée par une couturière de chez Chanel, mais surtout membre du collectif Tissuni. "Il y a des motifs des flocons d'un côté et des étoiles vertes de l'autre. C'est vrai que recevoir un masque cousue par une couturière de Chanel, c'est classe (rires)", s'amuse Corinne, infirmière libérale à Paris. "Mes patients me disent que j'ai le style mais au-delà de ça c'est surtout le geste qui est beau, sentir qu'ils prennent soin de nous comme nous on prendrait soin de nos patients. Lorsque je suis allé les chercher, j'en avais les larmes aux yeux", poursuit-elle.

Modèle de masques conçus par les couturières.
Modèle de masques conçus par les couturières. - Tissuni
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu