Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus et confinement : les risques de collision avec du gibier plus élevés sur les routes de la Lozère

- Mis à jour le
Par

Avec le confinement, on croise davantage d'animaux sauvages sur les routes. C'est particulièrement le cas en Lozère. La Préfecture appelle les automobilistes et les deux-roues à redoubler de vigilance.

Davantage de possibilité de croiser un cerf ou un sanglier sur les routes de la Lozère Davantage de possibilité de croiser un cerf ou un sanglier sur les routes de la Lozère
Davantage de possibilité de croiser un cerf ou un sanglier sur les routes de la Lozère © Radio France - Isabelle Piroux

Des canards qui se promènent dans Paris, des cerfs en région parisienne : avec le confinement, les animaux sauvages ont le champ libre. C'est d'autant plus vrai sur les routes désertées de Lozère. La préfecture appelle les automobilistes et les cyclomotoristes qui continuent de rouler à redoubler de vigilance.

Publicité
Logo France Bleu

"En Lozère, la plupart des routes traversent l’habitat des animaux sauvages, qui se déplacent surtout à la tombée du jour pour se nourrir précise la Préfecture. Au mois d’avril en particulier, les chevreuils cherchent de nouveaux territoires où s’installer et la chute du trafic motorisé durant le confinement les rend moins vigilants. Entre zones forestières et zones agricoles, dans un département rural et fortement boisé, croiser la route d’un cerf ou d’un sanglier est également possible."

Plusieurs dizaines de milliers de collisions entre véhicules et gibier en France

Plusieurs dizaines de milliers de collisions entre véhicule et gibier sont recensées chaque année en France pour un coût économique estimé à plusieurs centaines de millions d'euros. Plusieurs dizaines de décès sont également à déplorer dans le pays des suites d’une collision avec un grand ongulé — cerf, chevreuil ou sanglier principalement.

Quelques règles à respecter 

Jusqu’au 11 mai 2020 au plus tôt, la règle demeure le confinement : n’utilisez votre véhicule que pour un déplacement autorisé à titre dérogatoire. Si vous devez vous déplacer, lisez les conseils qui suivent. 

  • Pour plus de sécurité, observez les panneaux de danger de traversée d’animaux sauvages : adaptez votre vitesse pour emprunter sereinement les sections de route concernées. 
  • Même en l’absence de signalisation, si vous traversez une forêt, surveillez les bas-côtés de la route et tenez-vous en mesure de maîtriser un freinage d’urgence ou une manœuvre d’évitement, sans risquer la sortie de route. 
  • Les grands ongulés se déplacent souvent à plusieurs : gardez à l’esprit qu’un animal peut en cacher un autre. 
  • Cyclistes, conducteurs de deux-roues motorisés : faites preuve d’une vigilance accrue en forêt et en bordure de champs cultivés, un animal surgissant sur la route ne doit pas vous déséquilibrer.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu