Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : "Je me plais bien sur terre, j’ai pas envie de partir", raconte une centenaire bretonne

Marie Bailbled a eu 100 ans il y a quelques jours. Cette mamie bretonne est confinée chez elle, à Beaussais-sur-Mer, dans les Côtes d’Armor. La centenaire en profite pour fabriquer des masques et surtout, elle garde le moral. Témoignage.

Marie Bailbled, 100 ans, a fabriqué des masques pour des ambulanciers.
Marie Bailbled, 100 ans, a fabriqué des masques pour des ambulanciers. - D.R

Marie Bailbled aurait pu avoir une petite baisse de moral, elle n’a pas pu fêter son anniversaire le 19 mars dernier. 

ECOUTEZ - La centenaire confinée voit la vie du bon côté. Reportage de Johan Moison

Mes enfants ne sont pas venus pour mes 100 ans, c'était triste, ils avaient peur de m'apporter le virus, raconte Marie.

Alors, depuis le début du confinement, Marie communique avec ses trois enfants, cinq petits-enfants et huit arrières-petits-enfants par téléphone. "Mais j'ai l'habitude d'être toute seule, vous savez j'ai perdu mon mari en 1987", glisse la centenaire, "alors je m'arrange. Je passe le temps. Ce qui me manque le plus, ce sont mes sorties en voiture car je conduis toujours"

Marie s'occupe de ses plants de tomates, elle cuisine. "Je ne mange jamais la même chose, mon congélateur est plein, j'avais fait un plein il y a trois semaines".  Pour occuper les journées, il y a la télé aussi, elle a acheté un grand écran pour ses 100  ans, ça tombe bien. Un peu de musique également. "Les chansons de maintenant ne m'intéressent pas, j'aime bien  l’accordéon". 

Une douzaine de masques pour des ambulanciers

Et Marie a fabriqué une douzaine de masques en tissu pour des ambulanciers. Une idée lancée par la municipalité. 

J'aime bien coudre et il faut s'aider un peu dans le malheur, sourit la centenaire.

Et surtout malgré l’épidémie de Coronavirus, Marie reste optimiste. "Il ne faudrait pas que j'attrape ça parce que ce serait la fin pour moi", dit-elle, "mais  je me plais bien sur la terre, j'ai pas envie de partir". 

Il ne faut pas baisser les bras, essayer d'avoir le moral. Espérer que ça se termine au plus vite.

Dès le confinement terminé, Marie Bailbled a déjà prévu d’inviter ses enfants et ses amis pour, enfin, fêter ses 100 ans ! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess