Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Coronavirus : les gendarmes donnent un coup de main à l'EHPAD de Pont-de-l'Arche

Les gendarmes de la brigade de Pont-de-l'Arche (Eure) sont venus donner un coup de main à l'EHPAD Julien Blin. Ils ont monté une tente dans la cour pour permettre à l'établissement d'organiser les futures visites des familles aux résidents.

Les gendarmes de la brigade de Pont-de-l'Arche en plein montage de la tente de la cour de l'EHPAD Julien Blin
Les gendarmes de la brigade de Pont-de-l'Arche en plein montage de la tente de la cour de l'EHPAD Julien Blin - Gendarmerie de l'Eure

Comme beaucoup de maisons de retraite en France, l'EHPAD Julien Blin est en train de mettre sur pied les prochaines visites des familles aux résidents. Mais l'établissement ne possède pas de structure adéquate pour organiser ces visites en toute sécurité et a fait appel aux gendarmes. "Le docteur Lesault, qui est le médecin référent m'a contacté en me demandant si on n'avait pas des tentes de la gendarmerie" explique le capitaine Didier Chevalier, à l'origine du coup de main. Les gendarmes n'ont pas de tente mais ils ont du réseau et connaissent du monde. La société Bertre location, basée à Launay, avait déjà pris contact avec le militaire "ils m'avaient dit que si on connaissait une structure hospitalière qui avait besoin de tentes, ils pouvaient en fournir".  L'EHPAD est mis en contact avec la société, qui transporte la tente, mais ne peut pas mettre à disposition son personnel, en chômage partiel. 

Plus simple à monter qu'un meuble IKEA, ça a été monté en une heure, une heure et demie"

L'opération a été rondement menée,  en un peu plus d'une heure
L'opération a été rondement menée, en un peu plus d'une heure - Gendarmerie de l'Eure

Quatre ou cinq militaires, tous volontaires, montent la structure dans la cour de la maison de retraite "une tente de six mètres par trois, avec plancher et moquette" détaille le capitaine Chevalier. 

Pour autant "les visites n'auront pas lieu la semaine prochaine" explique Fabienne Orzechowski, la directrice adjointe de l'EHPAD Julien Blin. Il y a un protocole à mettre en place à respecter pour protéger les 86 résidents : désinfecter la structure ou évaluer les distances de sécurité. Dans l'établissement, il n'y a aucun résident diagnostiqué positif au Covid-19

Des bleus solidaires

La direction de l'EHPAD apprécie le geste des gendarmes, bien contents eux de rendre service. "La gendarmerie, c'est la proximité avec la population" avance le capitaine Chevalier,"quand on peut faciliter les choses et aider nos concitoyens en dehors des missions qui sont les nôtres, c'est génial". Les gendarmes de l'Eure ne se sont pas arrêtés en si bon chemin  : "il y a des gens qui sur leur temps de repos sont allés tondre la haie de personnes en situation difficile". En partenariat avec le Lions Club, ils ont aussi cueilli des tulipes et s'apprêtent à les distribuer au personnel soignant dans les hôpitaux d'Évreux, Vernon, Bernay, Pont-Audemer, Louviers et Verneuil d'Avre et d'Iton ce vendredi matin.

LA BELLE INITIATIVE - Quand les gendarmes de Pont-de-l'Arche donnent un coup de main. Reportage de Laurent Philippot

Choix de la station

À venir dansDanssecondess