Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un écrivain savoyard raconte son combat contre le Covid-19

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Testé positif depuis début avril, Maxence Fermine, habitant de Gilly sur Isère se bat contre le coronavirus depuis plus d'un mois. Sous forme de lettres publiées sur facebook, l'écrivain témoigne.

Maxence Fermine, écrivain savoyard témoigne de son combat contre le coronavirus
Maxence Fermine, écrivain savoyard témoigne de son combat contre le coronavirus - Maxence Fermine

Début avril Maxence Fermine commence à ressentir de la fatigue et des difficultés à respirer mais pas de toux. Quelques jours plus tard, il est hospitalisé à cause des douleurs et des difficultés à respirer et diagnostiqué par la suite positif au Coronavirus. Un mois plus tard, alors que sa santé s'est améliorée, Maxence Fermine alerte sur les dangers du coronavirus. Lui-même a vu son état devenir critique le 17 avril avec, à son arrivée aux urgences, une suspicion d'embolie pulmonaire ou d'attaque cardiaque.

"Le fait d'être passé près de la mort ça m'a fait réfléchir. Je vais prendre le temps de penser à ce que j'ai envie de faire et profiter de la vie et de mes proches" explique t'il

Donner une forme au combat à travers l'écriture

Dès le début l'écriture devient un moyen de communiquer avec ses proches et ses lecteurs mais aussi un moyen d'exprimer son ressenti. "Au début j'écrivais surtout pour donner des nouvelles à mes proches, parce que je ne pouvais pas parler. Et ensuite je me suis dit que j'allais m'adresser à celui qui m'agresse. C'est une force morale, une façon pour moi de me battre à armes égales", explique t'il.

Ses lettres postées chaque jour commencent toutes par cher Covid. Mais parfois, il apparaît sous un autre nom "Attila Covid" ou encore "Luca Covid Brasi". Ces noms ainsi que l'histoire racontée dans le post servent à Maxence Fermine à incarner un personnage qu'il met en scène. 

"C'est un pastiche, une façon de dédramatiser. Je m'inspire de références littéraires ou culturelles que j'aime bien pour construire cette histoire." Ces écrits, ainsi que d'autres témoignages que Maxence Fermine collectera par la suite lui serviront à écrire un roman inspiré de cet épisode douloureux. L'auteur affirme aussi avoir changé sa façon de voir la société et vouloir changer ses habitudes de consommation et de déplacement dès qu'il sera remis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu