Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Coronavirus : un relais virtuel de 24h au profit des personnels de l'hôpital de Bayonne

-
Par , France Bleu Pays Basque

Courir ensemble, mais à distance, pour une bonne cause. L'association basque Sokorritzaileak - les traileurs secouristes propose aux volontaires de courir une heure et de se passer le relais virtuellement pendant 24 heures. La somme récoltée sera reversée au personnel de l'hôpital de Bayonne.

Thomas, le président, et les membres de Sokorritzaileak invitent coureurs et marcheurs à suer pour la bonne cause les 1er et 2 mai
Thomas, le président, et les membres de Sokorritzaileak invitent coureurs et marcheurs à suer pour la bonne cause les 1er et 2 mai - DR - Géraldine Dome

Ils sont nombreux, coureurs du dimanche comme sportifs aguerris, à ronger leur frein en cette période de confinement. Courir dans son jardin, pour les plus chanceux, seul autour de son domicile dans un rayon d'un kilomètre pour beaucoup, ou dans son appartement pour certains, devient rébarbatif. Dans ce contexte, courir virtuellement à plusieurs, se passer symboliquement le relais dans le but de participer à une action de solidarité a de quoi remotiver les troupes.

24H de relais virtuels

Cette idée, c'est celle de l'association Sokorritzaileak, lancée début 2019. Cette équipe de traileurs, passionnés de course au grand air, a habituellement pour but d'aider les coureurs en détresse notamment en identifiant sur les évènements (grâce à un bandeau et un maillot distinctifs) les membres de l'association qui ont une formation de secouristes.

Au chômage technique faute de courses et de pouvoir s'égayer sur les théâtres extérieurs, mais toujours prompt à apporter son aider, l'association des traileurs secouristes a donc lancé un défi à tous les amateurs de course, et même de marche, débutants comme confirmés, petits et anciens. Il s'agit de courir, ou marcher, pendant 24 heures, à raison de relais virtuels d'une heure.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au profit des personnels de l'hôpital

Le relayeur reste chez lui, dans son jardin ou autour de son domicile, dans le rayon d'un kilomètre autorisé, en observant évidemment les règles de distanciation et les gestes barrières. A la fin des soixante minutes, il passe symboliquement le relais aux autres participant. L'inscription, à partir de 10€ et plus si le candidat le souhaite, alimente une cagnotte en lignequi sera reversée au personnel de l'hôpital de Bayonne.

Le relais débutera le vendredi 1er mai à midi pour se termine le lendemain, samedi 2 mai, à la même heure. Si le droit d'inscription est à verser sur la plateforme sécurisée sur internet, le participant doit indiquer le créneau qu'il choisit directement aux organisateurs, sur la page facebook de l'association ou par mail à sokorritzaileak@gmail.com, afin que les organisateurs puissent s'assurer que le relais durera effectivement 24h. 

Les coureurs et marcheurs sont également invités à envoyer leurs photos qui permettront de réaliser un montage retraçant l'évènement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess